July 9, 2020 / 9:37 AM / a month ago

LEAD 2-Alstom prêt à céder son usine de Reichshoffen pour racheter Bombardier Transport

(Actualisé avec réaction syndicale § 5)

PARIS, 9 juillet (Reuters) - Alstom a proposé jeudi de céder son usine alsacienne de Reichshoffen produisant des trains régionaux parmi d’autres concessions offertes à la Commission européenne afin d’obtenir son aval pour le projet d’acquisition des activités de transport ferroviaire du canadien Bombardier.

“Pour répondre aux préoccupations initiales de la Commission européenne, Alstom, en coordination avec Bombardier Transport et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDQP), annonce aujourd’hui son intention de soumettre un certain nombre d’engagements”, a indiqué le groupe d’ingénierie des transports dans un communiqué.

Ces engagements incluent notamment la cession du site de Reichshoffen en France qui produit les trains régionaux Coradia Polyvalent et emploie environ 800 personnes.

Mercredi, trois sources proches du dossier avaient indiqué à Reuters qu’Alstom était prêt à des concessions auprès de Bruxelles, notamment sur la cession du site alsacien.

“Nous revendiquons le maintien de tous les emplois sur chaque site d’Alstom, de Bombardier et chez leurs sous-traitants respectifs”, a réagi le syndicat Force ouvrière. “Nous nous opposons à toute cession ou fermeture de site tant chez Alstom que chez Bombardier.”

FINALISATION ATTENDUE AU 1ER SEMESTRE 2021

La Commission européenne doit décider d’ici le 16 juillet de poursuivre ou non son examen du projet d’acquisition de Bombardier Transport par Alstom.

Pour obtenir le feu vert du régulateur européen, le groupe industriel français a aussi proposé un transfert de la contribution de Bombardier Transport pour le train à très grande vitesse V300 ZEFIRO; la cession de la plateforme Bombardier TALENT 3 et des installations de production correspondantes situées sur le site de Hennigsdorf en Allemagne et la fourniture d’un accès à des tiers à certaines interfaces et produits des différentes unités de signalisation embarquée de Bombardier Transport et de systèmes de gestion du contrôle des trains (TCMS).

Dans un communiqué séparé, Bombardier a dit jeudi confirmer son “appui aux engagements d’Alstom (...) relatifs à certaines préoccupations initiales de la Commission européenne concernant l’acquisition de sa division Transport par Alstom, y compris la cession de certains actifs détenus actuellement par Bombardier Transport”.

Alstom comme Bombardier ont assuré que la vente de Bombardier Transport était en bonne voie pour être finalisée au cours du premier semestre 2021.

A la Bourse de Paris, l’action Alstom était inchangée en fin de matinée, à 42,91 euros. (Blandine Hénault avec Maya Nikolaeva et Sarah White, édité par Henri-Pierre André)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below