for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Plan de relance européen-Un compromis est possible, estime Rutte

MILAN, 2 juillet (Reuters) - Le Premier ministre néerlandais s’attend à des négociations difficiles sur le fonds de relance proposé par l’Union européenne mais pense qu’un accord peut être conclu, dit-il dans un entretien accordé au Corriere della Sera.

“Il y a des divergences. La négociation sera difficile, cela prendra un peu de temps, mais un compromis est possible”, a déclaré Mark Rutte, selon des extraits de l’entretien qui doit être publié vendredi.

La réponse à apporter à la crise due au coronavirus a de nouveau mis en lumière des divergences entre les Vingt-Sept, avec d’un côté Paris, Berlin ou Rome et, de l’autre, les Etats dits “frugaux” - Autriche, Pays-Bas, Danemark et Suède - réticents à l’idée de simples transferts budgétaires et qui préfèrent l’option de prêts remboursables aux Etats les plus touchés.

“Nous voulons que ce ne soit que des prêts”, répète Mark Rutte dans l’entretien accordé au Corriere della Sera.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne se retrouveront les 17 et 18 juillet à Bruxelles pour un sommet consacré au plan de relance économique et au prochain budget du bloc. (James Mackenzie, version française Jean-Philippe Lefief, édité par Blandine Hénault)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up