July 1, 2020 / 9:38 AM / a month ago

LEAD 1-France-Le marché automobile repart en juin mais se dirige vers une "année noire"

(Actualisé avec précisions, citations)

PARIS, 1er juillet (Reuters) - Le marché automobile français devrait accuser une chute d’environ 20% sur l’ensemble de l’année, faisant de 2020 une “année noire” même si les dégâts pourraient être limités au cas où l’embellie de juin se confirme.

Les immatriculations de voitures neuves en France ont rebondi de 1,2% le mois dernier, selon les chiffres publiés par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), grâce au retour des clients dans les concessions après la fin du confinement mis en place face au coronavirus, et aux aides gouvernementales. Au cumul sur six mois, le marché reste cependant encore en chute libre de près de 39%.

“Autant on a une visibilité sur le T3, autant le T4 va être majeur pour voir si nous allons connaître une rechute du marché ou s’il va à peu près se temporiser pour finir aux fameux -20%”, a dit Ivan Segal, directeur commercial de Renault pour la France, au cours d’une téléconférence de presse.

“Sur cette base de -20%, nous avons une vision moins alarmiste et relativement correcte pour passer cette année 2020 qui restera forcément une année noire.”

Ivan Segal estime que le réseau de concessionnaires du groupe au losange devrait pouvoir faire face sans fermeture de point de vente, suppression de postes ou recours au chômage. Renault a déjà engagé en début d’année une restructuration de sa filiale de distribution. PSA a annoncé des mesures similaires mardi.

Les immatriculations de voitures neuves en France ont connu en juin leur première hausse en rythme annuel depuis le début de l’année, après un plongeon de 50,34% en mai et de 88,84% en avril.

Le groupe Renault (marques Renault, Dacia et Alpine), ébranlé l’an dernier par les difficultés de son partenaire Nissan et par la dégradation de plusieurs marchés émergents qui ont fait son succès, a vu ses immatriculations en France progresser de 6,51% en juin.

Ivan Segal a estimé qu’une vente sur trois environ était imputable à la prime à la conversion octroyée par le gouvernement, un dispositif dont il estime les jours comptés après l’été.

Les immatriculations de voitures neuves du groupe PSA ont reculé en revanche le mois dernier de 9,14% par rapport à la même période en 2019. (Gilles Guillaume, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below