June 25, 2020 / 7:31 PM / 9 days ago

Après Wirecard, Scholz menace de durcir le contrôle des entreprises

BERLIN, 25 juin (Reuters) - Le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, s’est dit scandalisé, jeudi, par l’effondrement de Wirecard et il a préconisé un réexamen des règles de supervision et de contrôle des entreprises.

“Nous devons repenser nos structures de supervision”, a dit Olaf Scholz, ajoutant que son ministère présenterait plusieurs propositions dans les jours à venir.

“Si des mesures légales, législatives, réglementaires sont nécessaires, nous les adopterons et les appliquerons”, a-t-il ajouté.

“Un scandale comme Wirecard doit nous alerter sur la nécessité de renforcer la surveillance et la supervision”, a encore estimé Olaf Scholz.

La société allemande de paiements électroniques, au centre d’un scandale depuis la découverte d’un trou de 1,9 milliard d’euros dans ses comptes, a annoncé jeudi qu’elle demandait l’ouverture d’une procédure de dépôt de bilan.

VOIR AUSSI:

L’affaire Wirecard salit la réputation de rigueur de l’Allemagne

Madeline Chambers, version française Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below