June 15, 2020 / 10:29 AM / 19 days ago

LEAD 2-Coronavirus-Après AstraZeneca, vers d'autres pré-commandes de candidats vaccins-sce

(Actualisé avec précisions du ministère italien de la Santé sur les termes de l’accord § 6)

PARIS/ROME, 15 juin (Reuters) - L’accord conclu entre quatre pays européens dont la France et le laboratoire AstraZeneca sur un vaccin potentiel anti-coronavirus prévoit une répartition proportionnelle et pourrait être suivi de contrats avec d’autres laboratoires, a-t-on appris lundi auprès d’une source à l’Elysée.

“Le principe, c’est que la répartition des vaccins se ferait au prorata de la population”, a précisé cette source.

“Les discussions ne vont pas s’arrêter à cet accord de principe. D’autres discussions sont engagées ou vont s’engager avec d’autres laboratoires pour multiplier les accords”, a-t-elle ajouté.

Emmanuel Macron doit se rendre mardi dans un site de production de vaccins du laboratoire français Sanofi à Marcy-l’Etoile (Rhône) et des annonces sont attendues en marge de ce déplacement sur les vaccins et les capacités de production.

L’Allemagne, la France, l’Italie et les Pays-Bas, réunis dans une “Alliance inclusive pour le vaccin”, ont annoncé samedi avoir signé avec AstraZeneca un contrat portant sur la fourniture à prix coûtant de 400 millions de doses de son vaccin, toujours en développement, contre le coronavirus.

Un porte-parole du ministère italien de la Santé a précisé lundi que l’accord avec le laboratoire anglo-suédois portait sur la fourniture initiale de 300 millions de doses de vaccin moyennant 750 millions d’euros réglés par les quatre pays de l’Alliance, avec une option d’achat pour 100 millions de doses supplémentaires.

Les accords passés dans le cadre de cette Alliance, établis en coordination avec la Commission européenne, “sont destinés à servir tous les pays membres de l’Union européenne et d’autres pays partenaires qui souhaiteront rejoindre l’initiative”, a précisé samedi le gouvernement français dans un communiqué.

“Les négociations se poursuivront avec d’autres laboratoires pharmaceutiques afin de maximiser les chances de disposer rapidement d’un vaccin en quantité suffisante et au meilleur coût”, alors que les différents candidats vaccins en sont encore au stade du développement. (Michel Rose et Matthias Blamont, avec Emilio Parodi à Milan, édité par Myriam Rivet et Henri-Pierre André)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below