June 5, 2020 / 1:58 PM / a month ago

BOURSE-Le rebond de l'emploi conforte Wall Street sur la reprise

PARIS, 5 juin (Reuters) - La Bourse de New York a retrouvé le chemin de la hausse dès l’ouverture vendredi, la très bonne surprise du rapport sur l’emploi aux Etats-Unis donnant du poids aux espoirs d’un rebond économique rapide avec la reprise progressive de l’activité.

Quelques minutes après le début des échanges, le Dow Jones gagne 724,66 points, soit 2,76%, à 27.006,48 points, le Standard & Poor’s 500 progresse de 2,2% à 3.180,80 points et le Nasdaq Composite prend 1,66% à 9.775 points.

Le S&P-500, indice de référence des gérants américains, évolue au plus haut depuis le 25 février et se dirige vers sa meilleure performance hebdomadaire en huit semaines, porté par les espoirs de reprise de l’économie, qu’ont amplifiés le rapport sur l’emploi publié en début de journée.

L’économie américaine a créé 2,509 millions d’emplois non-agricoles le mois dernier alors que le consensus Reuters tablait sur 8 millions de postes détruit après les 20,687 millions de suppressions enregistrées en avril, un record absolu.

“C’est complètement inattendu, un pas gigantesque dans la bonne direction qui indique probablement une reprise plus rapide que prévu, au moins sur le marché du travail”, a déclaré Subadra Rajappa chez Société Générale à New York.

La nouvelle a aussi fait bondir le dollar et les rendements des emprunts d’Etat américains.

Celui des titres à 10 ans a pris plus de 13 points de base pour grimper au-dessus de 0,95%, un plus haut de deux mois et demi, et l’”indice dollar” s’est retourné à la hausse pour prendre jusqu’à 0,2%.

Parmi les hausses marquantes du début de séance, Boeing bondit de 8,87%, en tête du Dow Jones, l’avionneur profitant de l’optimisme général sur la reprise de l’activité dans le secteur du transport aérien.

American Airlines et United Airlines gagnent respectivement 30,02% et 18,16% dans la perspective d’une accélération des vols internationaux et domestiques le mois prochain.

Tiffany avance de 8,25% après les informations de Reuters selon lesquelles le géant du luxe LVMH (3,72%) renonce à renégocier l’offre de rachat du joaillier américain annoncée en novembre, d’un montant de 16,2 milliards de dollars (14,3 milliards d’euros).

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Laetitia Volga, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below