May 22, 2020 / 9:01 PM / 14 days ago

Washington ajoute 33 entreprises chinoises à sa liste noire

WASHINGTON, 22 mai (Reuters) - Le département américain du Commerce a annoncé vendredi avoir ajouté 33 sociétés et institutions chinoises à sa liste noire, les accusant de contribuer à des violations des droits de l’homme.

Cette décision vient également répondre à des préoccupations liées à la sécurité nationale, qui concernent notamment des armes de destruction massive et d’autres activités militaires, dit le département du Commerce.

Cette mise à l’index est la dernière mesure en date prise par le gouvernement de Donald Trump contre des entités liées au secteur militaire chinois et elle vise à punir Pékin pour la répression des minorités, au Xinjiang notamment.

Elle intervient alors que Pékin a annoncé vendredi un projet visant à imposer une loi de sécurité nationale au territoire semi-autonome de Hong Kong, provoquant la réprobation de Washington.

Parmi les sociétés visées, figure NetPosa, une entreprise spécialisée dans l’intelligence artificielle et dont la technologue de reconnaissance faciale a été utilisée pour surveiller les Ouïgours, une population musulmane turcophone qui vit dans le Xinjiang. (David Shepardson et Karen Freifeld; version française Nicolas Delame)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below