for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

La France demande que la suspension du Pacte de stabilité soit reconduite en 2021, déclare Le Maire

La France plaide pour que la suspension des règles du Pacte de stabilité et de croissance mise en oeuvre pour répondre à la crise provoquée par la pandémie de coronavirus soit prolongée l'année prochaine afin de ne pas freiner la reprise économique, déclare le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, dans une interview au Figaro. /Photo prise le 7 mai 2020/REUTERS/Christophe Archambault

PARIS (Reuters) - La France plaide pour que la suspension des règles du Pacte de stabilité et de croissance mise en oeuvre pour répondre à la crise provoquée par la pandémie de coronavirus soit prolongée l’année prochaine afin de ne pas freiner la reprise économique, déclare le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, dans une interview au Figaro.

“Nous souhaitons que les règles du pacte de stabilité, suspendues pour 2020, le soient également pour 2021”, déclare-t-il dans cette interview mise en ligne jeudi soir sur le site internet du journal.

“La gestion du calendrier est vitale”, ajoute-t-il. “Rien ne serait pire que de relancer la machine économique tout en appuyant sur le frein des dépenses publiques. C’est une erreur qui a été commise en 2009 et que nous ne commettrons pas à nouveau.”

Le pacte de croissance vise à coordonner les politiques budgétaires des Etats membres de la zone euro et d’éviter l’apparition de déficits budgétaires excessifs.

Les ministres européens des Finances l’ont suspendu sur proposition de la Commission européenne le 23 mars dernier afin de faire face aux conséquences économiques de la pandémie et de prendre “toutes les mesures nécessaires afin de soutenir nos systèmes de santé et de protection civile et de protéger nos économies”.

Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up