May 19, 2020 / 2:03 PM / 14 days ago

GESTION-Les fonds ESG font preuve de résilience pendant la crise-Amundi

PARIS, 19 mai (Reuters) - Les fonds intégrant des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) ont fait preuve d’une meilleure résilience que les fonds traditionnels pendant la crise du coronavirus, prolongeant ainsi une tendance déjà à l’oeuvre avant l’apparition de la pandémie, montre une étude d’Amundi publiée mardi.

Plusieurs études démontraient dans la période récente que des entreprises bénéficiant d’une meilleure performance ESG voyaient le prix de leurs actions augmenter relativement plus que celles de leurs concurrentes, selon une note du numéro un européen de la gestion d’actifs.

“Ce phénomène s’expliquait probablement principalement par un effet de demande de la part des investisseurs (ceux-ci intégrant de plus en plus ces enjeux à leurs décisions d’investissement)”, lit-on dans la note, rédigée par Jean-Jacques Barbéris et Marie Brière, respectivement directeur de la clientèle institutionnelle et entreprises et responsable du centre de recherche pour les investisseurs chez Amundi.

Cette tendance s’est prolongée pendant la crise, soulignent-ils après avoir comparé le comportement de fonds indiciels cotés (ETF) classés ESG à ceux d’ETF actions traditionnels.

“Les flux cumulés (des ETF classés ESG, ndlr) restent en progression sur toute la période de crise, alors que des ventes massives se sont produites à la même période sur les ETF actions traditionnels lors de la première phase du confinement en Italie, y compris pour les ETF spécialisés sur des secteurs peu exposés comme la technologie ou dans une moindre mesure la santé”, écrivent-ils.

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène, notamment le fait que les fonds ESG sont perçus comme plus résistants à la pandémie, lit-on dans la note.

Les fonds ESG tendent par ailleurs à surpondérer les secteurs qui ont mieux résisté à la crise comme la santé et la technologie, et à sous-pondérer les secteurs plus impactés comme le transport, l’énergie ou les matériaux, prolongent les experts d’Amundi.

Un horizon d’investissement plus long pour les stratégies ESG pourrait aussi contribuer à expliquer la meilleure résistance des fonds ESG, selon eux.

“Il est bien sûr difficile de prédire aujourd’hui si les questions ESG continueront d’être une priorité pour les investisseurs, compte tenu des problèmes économiques et financiers majeurs auxquels nous allons devoir faire face au cours des prochaines années”, écrivent les auteurs de la note.

“Néanmoins, notre analyse suggère que le goût des investisseurs pour l’ESG n’a pas diminué pendant cette crise, bien au contraire.”

L’action environnementale et climatique des entreprises pourrait être mieux prise en compte par le marché après la crise. Quant aux investisseurs, ils pourraient être davantage sensibles au fait que des désastres naturels peuvent se produire de façon soudaine et non anticipée, toujours selon la note d’Amundi. (Patrick Vignal, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below