May 13, 2020 / 6:31 PM / in 3 months

LEAD 1-Airbus réfléchit à une restructuration qui pourrait impliquer des licenciements - sources

(Actualisé avec détails)

PARIS, 13 mai (Reuters) - Airbus, durement affecté par la crise du coronavirus, réfléchit à une restructuration qui pourrait impliquer des licenciements “importants” mais aucune décision définitive n’a été prise, a-t-on appris auprès de sources proches du secteur.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu auprès de la direction du groupe, tenu par le droit français d’informer au préalable les organisations syndicales représentatives.

L’avionneur européen pourrait informer les syndicats de ses propositions vers la fin du mois.

Jusqu’à présent, Airbus a déclaré qu’aucune décision importante ne serait prise avant l’été, mais la crise du transport aérien s’est encore accentuée ces dernières semaines et les appels à l’aide des compagnies et des fournisseurs se multiplient.

Le quotidien britannique The Telegraph, citant des sources non identifiées, écrit que l’avionneur européen s’apprête à supprimer 10.000 emplois voire jusqu’à 10% de ses effectifs.

Le président exécutif d’Airbus, Guillaume Faury, devrait faire un point jeudi avec les cadres dirigeants du groupe. Guillaume Faury a prévenu le mois dernier son personnel que la chute de la demande d’avions mettait en péril la survie même de l’entreprise et qu’il fallait agir rapidement pour y faire face.

“Au cours des dernières semaines, Airbus a mis en oeuvre un certain nombre de mesures financières, opérationnelles et sociales afin de s’adapter aux graves conséquences économiques et sanitaires de la crise du Covid-19”, a déclaré un porte-parole d’Airbus.

“La société continuera de prendre toutes les mesures nécessaires afin d’assurer l’avenir d’Airbus en coopération avec ses partenaires sociaux”, a-t-il ajouté.

Selon des sources syndicales, une réunion est également prévue jeudi pour discuter des mécanismes de chômage partiel.

Le mois dernier, Reuters a rapporté qu’Airbus pourrait mettre en oeuvre un plan de restructuration comparable à son plan “Power8” de 2007, qui avait entraîné 10.000 suppressions d’emplois chez Airbus et ses sous-traitants.

Pour l’heure, l’avionneur s’appuie sur les dispositifs de chômage partiel mis en place par les gouvernements français, allemand et britannique pour éviter des licenciements. Il a également demandé à ses employés de prendre dix jours de congés payés pendant le confinement.

Airbus emploie quelque 136.500 salariés selon les données Refinitiv. (Tim Hepher avec Julie Rimbert à Toulouse version française Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below