April 29, 2020 / 4:01 PM / 3 months ago

LEAD 1-La France prête à aider "totalement" et "massivement" Airbus-Le Maire

(Actualisé avec déclarations le Maire devant une commission parlementaire)

PARIS, 29 avril (Reuters) - La France est prête à aider “totalement et s’il le faut massivement” Airbus face à la crise du transport aérien provoquée par la pandémie de nouveau coronavirus, a déclaré mercredi Bruno Le Maire, en soulignant que l’aide financière apportée à Air France était déjà une forme de soutien à l’avionneur européen.

“Il va de soi que nous soutiendrons totalement et s’il le faut massivement Airbus le moment venu”, a dit le ministre de l’Economie sur LCI.

Ce soutien, a-t-il précisé un peu plus tard lors d’une audition devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, pourrait passer par un renforcement des mécanismes de financement à l’exportation, un accès au chômage partiel et une aide “au renouvellement des flottes dans les compagnies aériennes”.

Parallèlement et au-delà du cas d’Airbus, le gouvernement réfléchit également à “un dispositif spécifique de fonds d’assistance à la chaîne de valeur aéronautique”, auquel pourraient participer “tous les grands donneurs d’ordre aéronautiques”, les banques privées et publiques, a ajouté Bruno Le Maire.

Cela permettrait “de soutenir les 3.000 PME et ETI qui travaillent dans la chaîne de valeur de l’aéronautique en France” et de donner “à ces entreprises une visibilité sur leurs commandes et donc la possibilité de se financer plus facilement” auprès des banques.

Airbus a fait état mercredi de résultats nettement dégradés au premier trimestre, avec une baisse de 15% de son chiffre d’affaires et un plongeon de 49% de son résultat opérationnel.

Dans une lettre adressée au personnel vendredi, et que Reuters a pu consulter, Guillaume Faury, le président exécutif d’Airbus, a en outre jugé que la survie du groupe était en jeu s’il ne prenait pas des mesures rapides face à la crise.

Bruno Le Maire a jugé mercredi qu’Air France devait continuer à acheter des avions à Airbus au-delà des engagements en termes de rentabilité et d’impact environnemental qui lui ont été réclamés en contrepartie de l’aide de 7 milliards d’euros que l’Etat français va apporter à la compagnie.

“Il y a un certain nombre d’engagements qui ont été pris par Air France”, a dit le ministre de l’Economie. “Il va de soi que derrière, il y a aussi les achats d’Airbus et la filière aéronautique française. Si nous soutenons Air France, c’est aussi et je ne le cache pas pour soutenir Airbus.”

“Il faut qu’Air France continue à être un bon client d’Airbus qui est aujourd’hui aussi en difficulté”, a insisté Bruno Le Maire. (Bertrand Boucey, avec Leigh Thomas et Marine Pennetier, édité par Nicolas Delame)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below