April 6, 2020 / 3:15 PM / 4 months ago

GESTION-Une relative liquidité est revenue sur le marché du crédit-Muzinich

PARIS, 6 avril (Reuters) - Une relative liquidité est revenue sur le marché de la dette d’entreprise grâce notamment à l’intervention massive des banques centrales mais les investisseurs doivent se montrer sélectifs afin de choisir les bons émetteurs, dit-on chez Muzinich.

Après les sorties massives opérées par tous les types de fonds, les flux se sont stabilisés dans le sillage du programme de mesures dévoilé par la Réserve fédérale, a déclaré lundi Corentin Tarlier, membre de l’équipe de négociation de la société de gestion spécialisée dans le crédit, lors d’une conférence en ligne.

Le retour à une certaine normalité s’est traduit la semaine dernière par de grosses émissions à différentes maturités sur le marché de la dette classée en catégorie investissement (“investment grade”), qui ont souvent été sursoucrites et ont bien performé dans la foulée, a-t-il ajouté.

“Il existe néanmoins une grande différenciation en fonction des noms et des secteurs”, a-t-il souligné.

“Il est important d’avoir recours à la gestion active et de bien étudier les fondamentaux afin de prendre les bonnes décisions. Il faut savoir dire oui à certains noms et non à d’autres.”

Cette sélectivité est particulièrement importante pour la dette classée en catégorie spéculative par les agences de notation (“high yield”) en raison de la forte augmentation des taux de défaut, selon Muzinich.

Il existe par ailleurs une grande variété de profils au sein de l’univers émergent avec un redémarrage en Asie mais une prudence à avoir vis-à-vis de certains pays, notamment l’Inde, où la situation sanitaire est difficile, a dit Corentin Tarlier.

L’environnement macroéconomique global demeure difficile à naviguer, avec une forte récession qui se profile et un manque de visibilité sur le calendrier de la reprise de l’activité, a déclaré pour sa part Erick Muller, directeur produits et stratégie de gestion chez Muzinich, lors de la même conférence.

“Il est encore trop tôt pour dire où est le point bas”, a-t-il dit. (Patrick Vignal, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below