March 31, 2020 / 10:29 AM / 2 months ago

Coronavirus-Bond des cas à Tokyo, pression pour un confinement plus drastique

TOKYO, 31 mars (Reuters) - Près de 80 nouveaux cas d’infection par le coronavirus ont été recensés mardi à Tokyo, soit la plus forte progression quotidienne enregistrée dans la capitale japonaise depuis le début de l’épidémie, avec une pression croissante pour que le Premier ministre Shinzo Abe décrète un confinement plus sévère.

Selon la chaîne de télévision publique NHK, les 78 nouveaux cas de contamination enregistrés à Tokyo portent le nombre total de personnes infectées à environ 500, sur un total de 2.000 à l’échelle de l’archipel.

Le ministre de l’Economie Yasutoshi Nishimura a estimé que la situation au Japon, bien qu’instable, ne justifiait pas encore la mise en place de l’état d’urgence, qui pourrait déclencher un confinement généralisé.

“Nous parvenons à peine à tenir le choc”, a-t-il déclaré à la presse. “Si nous ne relâchons qu’un peu nos efforts, il ne serait pas surprenant de voir une brusque flambée” des cas.

La rapide progression des cas de contamination dans la capitale et à l’échelle de l’archipel alimentent les spéculations sur la perspective de voir le gouvernement décréter l’état d’urgence et imposer le confinement, d’autant plus que le faible nombre de tests réalisés entretien les doutes sur la réalité de la propagation de l’épidémie.

Des commerces tokyoïtes ont déjà prévu de réduire leur activité, même en l’absence de consigne gouvernementale en ce sens.

Le groupe de centres commerciaux Isetan Mitsukoshi a ainsi annoncé mardi que six de ses magasins dans la capitale seraient désormais fermés le week-end et ce, jusqu’au 12 avril.

De son côté, le groupe Koshidaka a annoncé que les clubs de karaoké qu’il gère seraient fermés jusqu’au 13 avril.

Dans les faits, même si l’état d’urgence était décrété au Japon, le résultat ne serait pas comparable à la situation en Europe où aux Etats-Unis. La législation japonaise limite la capacité des autorités locales à imposer aux habitants de rester chez eux et des telles mesures ne seraient pas contraignantes.

Le gouverneur de Tokyo a demandé aux habitants de la capitale d’éviter les sorties non justifiées, tandis que son homologue de la deuxième ville du pays, Osaka, a estimé que le gouvernement devrait instaurer l’état d’urgence, d’après des informations de presse.

Le gouvernement a précisé qu’il allait analyser les données fournies par les opérateurs mobiles afin de déterminer l’efficacité du confinement non obligatoire et volontaire en place pour l’instant.

Un médecin membre de la gouvernance de l’Association médicale du Japon a exhorté le gouvernement à décréter l’état d’urgence.

“Si nous attendons que le nombre d’infections explose pour décréter l’état d’urgence, ça sera trop tard”, a déclaré Satoshi Kamayachi mardi lors d’une conférence de presse.

Le Japon et le Comité international olympique (CIO) ont annoncé mardi dernier le report d’un an des Jeux olympiques prévus cet été à Tokyo en raison de la pandémie de coronavirus. (Takashi Umekawa, Rocky Swift, Kaori Kaneko, Sam Nussey, Linda Sieg, Elaine Lies, Junko Fujita et Makiko Yamazaki ; version française Myriam Rivet, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below