March 25, 2020 / 10:16 AM / 3 months ago

LEAD 1-Allemagne-Le climat des affaires au plus bas depuis 2009-Ifo

(Actualisé avec précisions et commentaires)

BERLIN, 25 mars (Reuters) - Le climat des affaires en Allemagne s’est dégradé encore plus fortement qu’attendu en mars pour tomber à son plus bas niveau depuis près de 11 ans en raison du choc provoqué par la pandémie de coronavirus, montre mercredi l’enquête mensuelle de l’institut Ifo.

Son indice du climat des affaires a reculé à 86,1 après 96,0 en février, au plus bas depuis juillet 2009. Sa baisse d’un mois sur l’autre est sans précédent depuis la réunification du pays en 1990, souligne l’Ifo.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 87,7.

Le sous-indice mesurant le jugement des entreprises sur la situation actuelle a baissé à 93,0 après 98,9 et celui des anticipations est tombé à 81,9 contre 93,4 en février.

“L’économie allemande est en état de choc”, a déclaré dans un communiqué Clemens Fuest, le président de l’Ifo, avant de souligner un plus grand pessimisme des entrepreneurs allemands à la fois sur le climat actuel et sur leur vision de l’avenir.

En dépit de sa chute en mars, l’indice Ifo résiste toutefois mieux que d’autres indicateurs récents.

En 2008, soit au coeur de la grande crise financière, l’indice Ifo était tombé à 80,1 et s’était maintenu pendant neuf mois en dessous de son niveau actuel.

Il est à noter que la dégradation du climat des affaires est particulièrement nette dans le secteur des services, avec un indice au plus bas depuis sa première mesure en 2005, souligne l’Ifo.

L’indice compilé par IHS Markit auprès des directeurs d’achat (PMI) publié mardi avait lui aussi montré que le secteur des services était particulièrement touché en Allemagne et dans les autres économies de la zone euro.

L’économie allemande devrait se contracter de 5% à 20%, selon la durée des mesures de confinement prises pour lutter contre la pandémie de coronavirus, a déclaré à Reuters Klaus Wohlrabe, économiste de l’Ifo.

Le produit intérieur brut (PIB) de la première économie d’Europe devrait se contracter pendant au moins deux trimestres, ce qui caractérise une récession technique, a-t-il ajouté.

Tableau de la statistique:

Michael Nienaber et Rene Wagner, version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below