March 23, 2020 / 11:05 AM / 8 days ago

Coronavirus-La Grande-Bretagne mobilise son armée et menace de durcir ses mesures

LONDRES, 23 mars (Reuters) - La Grande-Bretagne a mobilisé lundi son armée pour distribuer des équipements de protection dans ses hôpitaux, dont une partie du personnel soignant se plaint d’être envoyée en première ligne comme de la “chair à canon” dans la lutte contre le nouveau coronavirus.

Le gouvernement, qui a notamment demandé vendredi aux Britanniques de rester chez eux pour enrayer l’épidémie, a en outre menacé de se montrer plus sévère si ses recommandations ne sont pas suivies, alors que des millions de personnes sont sorties profiter du beau temps au cours du week-end.

Dans une lettre adressée au Premier ministre Boris Johnson, plus de 6.000 médecins accusent les autorités britanniques de mettre leur vie en danger. Ils se plaignent de devoir s’occuper des patients avec des masques périmés et de ne pas disposer de suffisamment d’équipements de protection.

Le ministre de la Santé, Matt Hancock, a reconnu des problèmes d’approvisionnement des hôpitaux mais a assuré que des mesures étaient prises pour les corriger. Il a déclaré que l’armée allait acheminer des équipements de protection par camions, jour et nuit.

“C’est comme un effort de guerre, c’est une guerre contre ce virus et donc l’aide de l’armée a été incroyablement précieuse pour mettre en place cette logistique afin que nous puissions apporter ces équipements pour protéger les gens sur la ligne de front”, a-t-il dit à la BBC, affirmant notamment que les services de réanimation disposaient désormais de 12.000 respirateurs artificiels, soit 7.000 de plus qu’au début de la crise.

Jusqu’à présent, 281 personnes sont mortes du coronavirus en Grande-Bretagne, qui, après plusieurs autres pays, a pris à son tour une série d’initiatives pour tenter de limiter la propagation de la maladie, avec notamment la fermeture des écoles et des pubs.

AFFLUENCE SANS PRÉCÉDENT AU PARC NATIONAL DE SNOWDONIA

Boris Johnson a conseillé à ses compatriotes de ne plus sortir de chez eux et de télétravailler. Lundi, la circulation des trains a été nettement réduite et les procès d’assises ont été suspendus.

Ces conseils n’ont toutefois pas été complètement entendus. Profitant du soleil, des millions de personnes se sont ainsi rassemblées dans des parcs au cours du week-end, ignorant la recommandation du maintien d’une distance d’au moins deux mètres entre les personnes.

Emyr Williams, directeur du parc national de Snowdonia au Pays de Galles, a fait état d’une affluence sans précédent au cours des dernières 24 heures.

“Nous n’avons pas le souvenir d’avoir jamais connu une journée aussi chargée. Le secteur a été submergé de visiteurs”, a-t-il dit.

Le gouvernement a prévenu qu’il pourrait imposer des couvre-feux et restreindre les déplacements si ses conseils n’étaient pas respectés.

“Et bien nous sommes parfaitement prêts à le faire si nous le devons parce que l’objectif est très clair, c’est d’arrêter la propagation du virus. Bien sûr, nous mettrons en place et nous ferons respecter des mesures plus fortes si c’est nécessaire”, a dit Matt Hancock sur Sky News.

Le gouvernement réfléchit aussi à la fermeture de tous les commerces non essentiels, a rapporté la BBC.

Certains distributeurs ont déjà pris des initiatives face à la baisse de la demande, à l’image des chaînes Primark et John Lewis qui ont annoncé lundi la fermeture provisoire de tous leurs magasins. (Avec Costas Pitas et David Milliken version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below