March 17, 2020 / 10:49 AM / 4 months ago

Paris, Rome et Madrid interdisent les ventes à découvert

PARIS/MADRID, 17 mars (Reuters) - La France, l’Italie et l’Espagne ont décidé d’interdire provisoirement les ventes à découvert afin d’éviter aux plus grands groupes européens d’être trop attaqués en Bourse.

Cette décision, également prise en Belgique, empêchera la prise de paris sur la chute des actions.

Les vendeurs à découvert empruntent des titres et les vendent immédiatement, en faisant le pari que leur cours va diminuer avant qu’ils ne les rachètent et les rendent, empochant ainsi la différence.

De nombreux pays ont interdit les ventes à découvert à divers degrés pendant et juste après la crise financière de 2008.

L’Autorité française des marchés financiers (AMF) a confirmé mardi l’interdiction temporaire des ventes à découvert de 92 actions pour la séance du 17 mars.

“Tenant compte des baisses de cours significatives survenues ces derniers jours sur les marchés financiers, l’Autorité des marchés financiers a décidé de prendre une mesure d’urgence sur le fondement du règlement européen sur les ventes à découvert. En conséquence, 92 valeurs seront interdites à la vente à découvert lors de la séance du 17 mars 2020”, dit-elle dans un communiqué.

Il a annoncé mardi qu’il prendrait toutes les dispositions nécessaires pour défendre les entreprises françaises attaquées sur les marchés, dans un contexte de turbulences boursières sur fond de progression de l’épidémie de nouveau coronavirus.

“Je n’hésiterai pas à utiliser tous les instruments à ma disposition pour les entreprises attaquées sur les marchés”, a déclaré Bruno Le Maire à l’occasion d’une conférence de presse téléphonique.

Le régulateur du marché d’actions italien, la Consob, devrait annoncer ce mardi une nouvelle interdiction, qui pourrait même durer jusqu’à 90, a dit une source de Reuters.

Certains responsables politiques, dans les rangs du Mouvement 5 Etoiles notamment, ont réclamé sans succès la fermeture pure et simple des Bourses. (Avec Hans Seidenstuecker à Francfort, Bart Meijer à Amsterdam, Huw Jones à Londres et Jesus Aguado à Madid, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below