March 17, 2020 / 6:04 AM / 4 months ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 06H00 GMT (17/03)

LA FRANCE CONFINÉE, “EN GUERRE” CONTRE LE CORONAVIRUS

PARIS - “Nous sommes en guerre” : Emmanuel Macron a dévoilé lundi soir une nouvelle série de mesures drastiques pour lutter contre la propagation de l’épidémie de coronavirus, dont la restriction de tous les déplacements en France à partir de mardi, la suspension des réformes et le report du second tour des municipales.

Dans une allocution solennelle, le chef de l’Etat a reconnu qu’il demandait “un effort inédit” aux Français, qu’il a appelés à ne céder ni “à la panique” ni “au désordre” en dépit d’une situation sanitaire qui se “dégrade fortement”, avec 6.633 cas confirmés et 148 décès.

“Dès demain (mardi) midi et pour quinze jours au moins, nos déplacements seront très fortement réduits, cela signifie que les regroupements extérieurs, les réunions familiales ou amicales ne sont plus permises”, a déclaré Emmanuel Macron dans un discours d’une vingtaine de minutes à l’Elysée.

“Seuls doivent demeurer les trajets nécessaires pour aller faire ses courses”, pour se soigner, pour aller travailler “quand le travail à distance n’est pas possible ou pour faire un peu d’activité physique”, a-t-il précisé.

“Toute infraction à ces règles sera sanctionnée”, a-t-il prévenu. “Nous sommes en guerre sanitaire (...), l’ennemi est là (...) et cela requiert notre mobilisation générale”.

Un peu plus tard dans la soirée, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a précisé que 100.000 policiers et gendarmes seraient déployés dès lundi soir pour mettre en place des dispositifs de contrôle sur tout le territoire.

Le président de la République a également annoncé la fermeture pour trente jours, dès mardi midi, des frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen. “Les Françaises et les Français qui sont actuellement à l’étranger et souhaitent rentrer pourront bien entendu rejoindre leur pays”.

Sous le feu des critiques pour avoir autorisé la tenue du premier tour des élections municipales dimanche, Emmanuel Macron a par ailleurs annoncé le report du second tour, initialement prévu dimanche prochain. “Le Premier ministre en a informé aujourd’hui même les chefs de partis représentés au Parlement, cette décision a fait l’objet d’un accord unanime”, a-t-il dit.

Christophe Castaner a précisé que ce second tour aurait lieu “au plus tard fin juin” et que les résultats du premier tour étaient “acquis”.

Autre conséquence politique de l’épidémie, la suspension de toutes les réformes en cours, y compris la très contestée réforme des retraites.

VOIR AUSSI

VERBATIM L’allocution d’Emmanuel Macron

REPORTAGE Café et lecture à Montmartre, difficile de changer ses habitudes malgré le coronavirus

L’OMS RÉCLAME DES PRATIQUES DE DÉPISTAGES ACCENTUÉES

GENEVE - L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a enjoint lundi à tous les pays d’accentuer les programmes de dépistage de la population, qu’elle présente comme la meilleure manière de ralentir la progression de la pandémie de coronavirus.

“Nous avons un message simple à tous les pays: testez, testez, testez les gens”, a dit le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse.

Sans test de dépistage, a-t-il ajouté depuis Genève, on ne peut pas isoler les patients contaminés par le coronavirus et la chaîne d’infection ne peut pas être brisée.

LANCEMENT AUX ETATS-UNIS D’UNE ÉTUDE EXPÉRIMENTALE SUR UN POSSIBLE VACCIN

WASHINGTON - L’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) a annoncé lundi qu’une étude expérimentale avait été lancée dans le domaine de la recherche d’un vaccin contre le nouveau coronavirus qui frappe la quasi-totalité de la planète.

Le test clinique mené à Seattle avec le groupe de biotechnologie Moderna sera effectué au total sur une cohorte de 45 adultes volontaires âgés de 18 à 55 ans pendant une durée d’environ six semaines.

Un premier cobaye a reçu une première injection lundi.

D’autres recherches sont en cours ailleurs dans le monde.

Le laboratoire allemand CureVac espère ainsi être en mesure de demander l’autorisation de passer en phase de test clinique d’un vaccin expérimental sur des êtres humains d’ici juillet.

A Bruxelles, la Commission européenne a annoncé lundi qu’elle mettait jusqu’à 80 millions d’euros à disposition de CureVac pour poursuivre ses recherches vaccinales en Europe.

USA-TRUMP RECOMMANDE D’ÉVITER LES RASSEMBLEMENTS DE PLUS DE DIX PERSONNES

WASHINGTON - Donald Trump a recommandé lundi aux Américains d’éviter tout rassemblement de plus de 10 personnes, de renoncer à tout voyage non essentiel et de ne plus fréquenter bars, restaurants ou salles de sports pendant quinze jours afin de freiner l’épidémie de coronavirus aux Etats-Unis.

“Nous avons pris la décision de durcir les recommandations et d’atténuer maintenant l’infection”, a expliqué Donald Trump aux correspondants de la Maison blanche, assis à bonne distance les uns des autres pour respecter les “gestes barrières”.

Le président américain a ajouté que le pic de l’épidémie pourrait se terminer en juillet, août, ou plus tard encore. “Avec plusieurs semaines d’action déterminée, nous pouvons passer ce cap et le passer rapidement”, a-t-il dit.

Des lieux publics ont été fermés à New York et Los Angeles, tandis que la région de San Francisco est entrait cette nuit en confinement.

Le gouverneur de l’Ohio a annoncé lundi que la primaire démocrate prévue mardi dans l’Etat serait annulé pour raisons sanitaires. Le vote doit avoir lieu en Floride, plus vaste Etat en jeu mardi dans la course à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle américaine de novembre.

LE CANADA FERME SES FRONTIÈRES, L’ESPAGNE INSTAURE DES CONTRÔLES

Le Canada a fermé lundi ses frontières à tous les ressortissants étrangers, à l’exception de ceux des Etats-Unis, et son Premier ministre Justin Trudeau a enjoint à tous ses compatriotes de rester chez eux pour freiner la propagation du coronavirus.

L’Espagne, deuxième pays le plus touché d’Europe derrière l’Italie, a annoncé l’instauration de contrôles à ses frontières terrestres à compter de lundi minuit, dans l’espoir de freiner une propagation particulièrement rapide du coronavirus.

Le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a précisé que seuls les ressortissants espagnols, les étrangers résidant en Espagne, les travailleurs transfrontaliers, les diplomates et les personnes justifiant d’un cas de force majeure seraient autorisés à pénétrer sur le territoire.

Un premier décès a été signalé au Portugal, qui a suspendu ses liaisons avec l’Espagne.

A Londres, le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré que les Britanniques devaient cesser tout contact non essentiel avec les autres, en évitant notamment de se rendre dans les pubs et en évitant les déplacements.

L’ITALIE DÉBLOQUE 25 MDS D’EUROS POUR SON ECONOMIE

ROME - L’Italie a pris lundi un décret prévoyant le déblocage de 25 milliards d’euros pour soutenir son économie dont les difficultés ont été accentuées par la crise sanitaire liée au coronavirus.

La péninsule a enregistré 368 morts imputables au Covid-19 sur la seule journée de dimanche, un bilan quotidien jamais atteint par aucun autre pays, même la Chine, et ses hôpitaux peinent à gérer l’afflux de nouveaux patients.

Le décret signé lundi entend amortir le choc subi par une économie presque totalement à l’arrêt depuis que le gouvernement de Giuseppe Conte a mis en place la semaine dernière des mesures draconiennes pour contenir la propagation du virus.

LE G7 PROMET UNE RÉPONSE FORTE FACE À LA CRISE

PARIS - Les dirigeants du G7 ont promis lundi une “réponse mondiale forte” face à la pandémie de Covid-19, “une tragédie humaine et une crise sanitaire internationale, qui fait également peser des risques majeurs sur l’économie”.

Les Etats-Unis, le Japon, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l’Italie et le Canada “se disent déterminés à faire tout ce qui est nécessaire pour garantir une réponse mondiale forte par le biais d’une coopération renforcée et d’une coordination accrue de leurs efforts”, peut-on lire dans un communiqué diffusé à l’issue d’une visioconférence des chefs d’Etat et de gouvernement du groupe des sept puissances.

—-

BERNARD PREYNAT CONDAMNÉ À CINQ ANS DE PRISON

LYON - Bernard Preynat, 75 ans, ancien prêtre du diocèse de Lyon, a été reconnu coupable lundi par le tribunal correctionnel de Lyon des faits d’atteintes sexuelles sur mineurs de moins de quinze ans par personne ayant autorité et condamné à cinq ans d’emprisonnement.

Cette peine n’est pas assortie de sursis et le tribunal n’a pas prononcé de mandat de dépôt.

Lors de l’audience, le procureur avait demandé une peine d’emprisonnement d’au moins huit ans. Le prévenu risquait au maximum 10 ans de prison.

—-

AMENDE DE €1,1 MILLIARD POUR APPLE, QUI FAIT APPEL

PARIS - L’Autorité française de la concurrence a annoncé lundi avoir infligé à Apple une amende de 1,1 milliard d’euros pour entente illicite avec des distributeurs et “abus de dépendance économique”, soit la plus grosse amende jamais imposée par le régulateur à une entreprise individuelle.

Le groupe californien a fait savoir qu’il comptait faire appel de cette décision, dans le cadre de laquelle deux grossistes, Tech Data et Ingram Micro, ont également été sanctionnés pour entente, respectivement à hauteur de 76,1 millions et 62,9 millions d’euros, selon le communiqué de l’autorité.

Le groupe californien a fait part dans un communiqué de son “profond désaccord” avec cette décision “extrêmement regrettable” au sujet de laquelle il “prévo(it) de faire appel”.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below