March 4, 2020 / 9:43 AM / 5 months ago

Europe/PMI-Le secteur privé résiste mais l'avenir inquiète en zone euro

PARIS, 4 mars (Reuters) - Principaux résultats définitifs des enquêtes Markit auprès des directeurs d’achat du secteur des services en Europe:

* ZONE EURO - LE SECTEUR PRIVÉ RÉSISTE MAIS L’AVENIR INQUIÈTE

LONDRES - L’activité du secteur privé dans la zone euro a très largement résisté aux effets du coronavirus pour connaître en février sa plus forte croissance depuis six mois mais l’avenir s’annonce plus compliqué.

L’indice composite, qui combine secteur manufacturier et services, a grimpé à 51,6 le mois dernier conformément à une première estimation, après 51,3 en janvier, montrent les résultats de l’enquête mensuelle réalisée par IHS Markit auprès des directeurs d’achat (PMI).

L’indice des services s’affiche à 52,6, légèrement en dessous d’une première estimation à 52,8.

D’autres données de l’enquête inquiètent cependant puisqu’elles indiquent une baisse des exportations et le dérèglement des chaînes d’approvisionnement.

“L’économie de la zone euro a fait preuve en février de résilience face aux perturbations entraînées par l’épidémie de coronavirus mais un examen plus pointu des données montre des problèmes à l’horizon”, comment Chris Williamson, économiste d’IHS Markit.

* ALLEMAGNE - LE CORONAVIRUS PÈSE LES COMMANDES

BERLIN - La croissance de l’activité du secteur allemand des services a ralenti en février à son rythme le plus faible en trois mois, l’épidémie de coronavirus ayant fait chuter le nombre de nouveaux contrats avec la Chine notamment, montrent les résultats de l’enquête d’IHS Markit.

L’indice PMI sectoriel a reculé à 52,5, le chiffre le plus bas depuis novembre, après 54,2 en janvier. La première estimation faisant ressortir un ralentissement moins important, à 53,3.

L’enquête montre un net décrochage des nouveaux contrats en raison d’une forte baisse de la demande étrangère.

Phil Smith, économiste principal chez IHS Markit, a déclaré que les données montraient un impact clair et immédiat de l’épidémie de coronavirus sur la demande des clients étrangers.

Le marché intérieur allemand semble toujours tenir bon “mais étant donné la propagation de virus à de nombreux pays, dont l’Allemagne, et la réaction des marchés financiers qui s’ensuit, il semblerait que cette résistante intérieure soit sur le point d’être brisée”, a-t-il ajouté.

L’indice PMI composite, qui rassemble les services et le secteur manufacturier, est tombé à 50,7 selon les résultats définitifs de l’enquête, après 51,1 pour l’estimation “flash” et 51,2 en janvier.

* FRANCE - LA CROISSANCE DES SERVICES À UN PIC DE 4 MOIS

PARIS - La croissance de l’activité des services en France a atteint en février un pic de quatre mois, en attendant les effets négatifs sur la deuxième économie de la zone euro de la propagation de l’économie de coronavirus.

L’indice compilé par IHS Markit auprès des directeurs d’achat (PMI) s’affiche à 52,5, légèrement en dessous d’une première estimation à 52,6, après 51,0 en janvier.

Cet indice atteint ainsi son niveau le plus élevé depuis octobre et s’ancre plus nettement en territoire de croissance.

Il compense également le ralentissement du secteur manufacturier et permet à l’indice composite de s’élever à 52,0 contre 51,1 en janvier.

“La propagation à l’Europe du coronavirus signifie toutefois que la reprise est sévèrement menacée puisqu’elle entraînera certainement des perturbations à la fois pour l’activité manufacturière et dans les services”, prévient Eliot Kerr, économiste d’IHS Markit.

* ROYAUME-UNI - LE SECTEUR PRIVÉ À UN PIC DEPUIS SEPTEMBRE 2018

LONDRES - Le secteur privé britannique a connu une croissance la plus rapide depuis septembre 2018 en février bien que les conséquences du coronavirus se font de plus en plus sentir sur le secteur manufacturier et des services.

Le PMI composite, qui regroupe les services et l’industrie manufacturière, est remonté à 53,0 après 52,8 en janvier.

L’indice PMI des services a reculé 53,2 après le pic de seize mois atteint en janvier à 53,9 qui refletait le rebond de l’économie britannique depuis les élections législatives de décembre.

* ITALIE - LA CROISSANCE DE L’ACTIVITÉ S’ACCÉLÈRE

ROME - L’activité du secteur italien des services a progressé en février pour le neuvième mois consécutif et à son rythme le plus soutenu depuis octobre, montre l’enquête d’IHS Markit.

L’indice PMI sectoriel est remonté à 52,1 après 51,4 en janvier, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient une stabilité.

Le sous-indice des nouveaux contrats a toutefois progressé à 52,2 après 51,2.

L’indice PMI composite italien, qui regroupe les services et le secteur manufacturier, a progressé à 50,7 après 50,4, se maintenant au-dessus du seuil de 50 qui sépare expansion et contraction.

* ESPAGNE - LA CROISSANCE A RALENTI EN FÉVRIER

MADRID - La croissance du secteur espagnol des services a ralenti en février à son rythme le plus faible depuis six ans, montrent les résultats définitifs des enquêtes IHS Markit, le coronavirus ayant pesé sur la confiance et l’activité économique notamment dans le tourisme.

L’indice PMI sectoriel a reculé à 52,1, un plus bas depuis novembre 2013, après 52,3 en janvier. (Bureaux européens de Reuters)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below