March 4, 2020 / 2:28 AM / 4 months ago

Chine/Indicateurs-Les prix à la production déclinent de nouveau

PEKIN, 10 mars (Reuters) - Principaux indicateurs économiques chinois publiés depuis le début du mois :

* DÉCLIN PLUS IMPORTANT QU’ATTENDU DES PRIX À LA PRODUCTION

10 mars - Les prix à la production en Chine ont de nouveau décliné en février, tandis que les prix à la consommation sont restés élevés, sur fond d’épidémie de coronavirus qui pèse sur l’activité des entreprises mais a fait grimper les prix des produits alimentaires.

Selon les données officielles publiées mardi, l’indice des prix à la production (PPI) a chuté le mois dernier de 0,4% en rythme annuel, contre un léger rebond de 0,1% en janvier.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une baisse de 0,3%.

L’indice des prix à la consommation (CPI) a progressé en février de 5,2% en rythme annuel, conforme au consensus et proche de la plus forte hausse en plus de huit ans constatée le mois précédent (+5,4%).

Les prix des produits alimentaires ont augmenté de 21,9% par rapport à février 2019, montrent les données du Bureau national des statistiques (BNS).

* LE CORONAVIRUS PÈSE SUR LES EXPORTATIONS ET LES IMPORTATIONS CHINOISES

7 mars - Les exportations et les importations chinoises ont décliné au cours des deux premiers mois de l’année, soulignant l’impact de l’épidémie de coronavirus sur la deuxième économie du monde.

D’après les statistiques des douanes chinoises publiées samedi, les exportations ont chuté de 17,2% en rythme annuel sur la période janvier-février. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient un repli de 14,0%, après une hausse de 7,9% en décembre.

Les importations ont reculé de 4% en rythme annuel sur la même période, alors que le consensus ressortait à -15,0%.

La Chine a enregistré un déficit commercial de 7,09 milliards de dollars (6,28 milliards d’euros) sur les deux premiers mois de l’année, alors que les économistes tablaient en moyenne sur un excédent de 24,6 milliards.

* L’ACTIVITÉ DES SERVICES PLONGE ALORS QUE LE CORONAVIRUS PÈSE SUR LES VENTES - PMI CAIXIN

4 mars - L’activité du secteur des services chinois a plongé en février à un plus bas inédit alors que les nouvelles commandes ont décliné à leur rythme le plus important depuis la crise financière mondiale de 2008-2009, montrent les résultats de l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d’achats publiés mercredi.

L’indice PMI des services calculé par Caixin/Markit a diminué le mois dernier de près de moitié, à 26,5 contre 51,8 en janvier.

Il s’établit pour la première fois en rythme mensuel sous le seuil de 50 qui sépare contraction et expansion de l’activité depuis la première enquête réalisée fin 2005.

Cet important déclin souligne l’importance de mesures urgentes de soutien supplémentaire au secteur, dont de nombreuses entreprises subissent de plein fouet la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus.

Des dizaines de millions de personnes ont été confinées et des restrictions de voyage ont été instaurées par les autorités chinoises pour enrayer la propagation de l’épidémie. De nombreux restaurants, centres commerciaux et cinémas sont restés fermés, même dans des provinces où les restrictions ont été levées.

L’indice PMI composite calculé par Caixin/Markit, qui regroupe les services et l’industrie, a décliné à un plus bas record, à 27,5 en février contre 51,9 le mois précédent.

* L’ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE À UN PLUS BAS HISTORIQUE - PMI CAIXIN

2 mars - L’activité du secteur manufacturier en Chine a décliné en février à un plus bas historique du fait de l’épidémie de coronavirus qui a paralysé une grande partie de l’activité économique du pays, montrent les résultats de l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d’achats publiés lundi.

L’indice PMI manufacturier calculé par Caixin/Markit a chuté à 40,3 le mois dernier, son niveau le plus bas depuis la première enquête réalisée en 2004.

Il est en net recul par rapport à janvier (51,1) et très loin du seuil de 50 qui sépare contraction et expansion de l’activité.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient un déclin moins important, avec un indice de 45,7.

Même les effets de la crise financière de 2008-2009 n’avaient pas donné lieu à un tel repli, ce qui souligne à quel point l’épidémie du nouveau coronavirus apparu en décembre dernier en Chine continentale paralyse le pays, alors que les autorités ont imposé de strictes mesures de confinement dans le but d’éviter la propagation du virus.

Les indicateurs publiés en février (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below