February 20, 2020 / 5:28 PM / 2 months ago

LEAD 1-ADP va acquérir 49% de l'indien GMR Airports pour €1,36 milliard

(Avec précisions et contexte)

PARIS, 20 février (Reuters) - Aéroports de Paris (ADP) a annoncé jeudi l’acquisition pour près de 1,4 milliard d’euros de 49,01% du capital du groupe indien GMR Airports, exploitant entre autres les aéroports internationaux de New Delhi et Hyderabad, une opération qui vise à créer “le premier réseau mondial d’aéroports”.

La transaction doit se dérouler en deux phases, avec l’acquisition dans les prochains jours de 24,99% du capital puis “dans les prochains mois” celle de 24,01%, soumise à certaines conditions réglementaires, explique ADP dans un communiqué.

Au total, ADP devrait débourser 107,8 milliards de roupies indiennes, soit 1,36 milliard d’euros.

A l’issue du rachat, l’opérateur des aéroports parisiens de Roissy et Orly détiendra GMR Airports conjointement avec GMR Infrastructure Limited (“GIL”), entité cotée du groupe GMR, qui conservera 51% et le contrôle de la société, mais “ADP bénéficiera de droits de gouvernance très étendus”, précise-t-il.

Outre ceux de New Delhi et Hyderabad en Inde, GMR Airports exploite l’aéroport de Mactan Cebu aux Philippines. Ces trois aéroports ont accueilli au total 102 millions de passagers en 2019, un trafic en hausse de 8,4%.

Les quatre autres actifs de GMR Airports, qui ont accueilli 22 millions de passagers l’an dernier, sont soit en cours de développement (Goa en Inde, Heraklion en Grèce) soit gagnés aux enchères (Nagpur et Boghapuram en Inde).

Lors de son exercice fiscal 2019, conclu le 31 mars dernier, GMR Airports a réalisé un chiffre d’affaires global de 715 millions d’euros et un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 205 millions d’euros, précise le communiqué.

ADP précise que cette acquisition, conclue selon lui sur la base d’une valorisation (valeur d’entreprise/Ebitda) “dans la moyenne basse des précédentes transactions comparables”, aura un impact “limité” sur le bénéfice par action des cinq prochaines années puis sera “fortement relutive” à partir de 2025.

Le français détient depuis 2012 un peu plus de 46% du groupe turc TAV Airports, qui exploite entre autres l’aéroport Atatürk d’Istanbul. (Marc Angrand, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below