February 20, 2020 / 6:02 AM / a month ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 06H00 GMT (20/02)

ALLEMAGNE-NEUF PERSONNES TUÉES PRÈS DE FRANCFORT, L’AUTEUR PRÉSUMÉ DE L’ATTAQUE RETROUVÉ MORT

BERLIN - L’auteur présumé de la double fusillade qui a fait neuf morts près de Francfort a été retrouvé mort à son domicile, a annoncé jeudi la police allemande.

Un second cadavre a été retrouvé au domicile du suspect à Hanau, ville où l’attaque s’est produite, a-t-elle précisé.

“Il n’y a aucune indication que d’autres suspects étaient impliqués”, a déclaré la police dans un communiqué. “L’un des deux personnes retrouvées mortes est très vraisemblablement l’auteur de l’attaque”.

Le bilan s’est alourdit à neuf morts après qu’une personne a succombé à ses blessures.

Les informations de la police suggèrent que le tireur présumé s’est donné la mort à son domicile après avoir fui les lieux de l’attaque à bord d’un véhicule de couleur sombre.

On ne connaît pas pour l’heure les motivations du tireur.

D’après Bild, le suspect est un citoyen allemand. Des munitions et des revues spécialisées sur les armes à feu ont été retrouvées dans son véhicule, rapporte le journal, ajoutant que le tireur présumé était détenteur d’un permis de chasse.

——

CORONAVIRUS-DÉCLIN DES NOUVEAUX CAS EN CHINE, DEUX DÉCÈS SIGNALÉS AU JAPON

PEKIN - La Chine a rapporté jeudi une importante diminution du nombre quotidien de cas supplémentaires de contamination au coronavirus, dont le bilan hors de Chine continentale se serait alourdi avec le décès de deux passagers du navire de croisière placé en quarantaine dans le port japonais de Yokohama.

Selon la télévision publique japonaise NHK, citant jeudi une source gouvernementale, un homme et une femme octogénaires qui se trouvaient à bord du Diamond Princess sont morts à cause du virus, ce qui porterait à 10 le nombre de cas mortels hors de Chine continentale.

La Corée du Sud a fait part jeudi d’une flambée de l’épidémie sur son territoire, avec 23 nouveaux cas de contamination liés à des offices religieux à Daegu. Il y a désormais 82 personnes infectées par le virus dans le pays.

L’épidémie a causé 114 décès supplémentaires mercredi en Chine continentale, ont rapporté jeudi les autorités sanitaires locales, ce qui porte à 2.118 le nombre de décès causés par le virus dans le pays. Elles ont fait état dans leur bilan quotidien de 394 nouveaux cas de contamination, contre 1.749 la veille.

—-

ERDOGAN MENACE D’INTERVENIR À TOUT MOMENT EN SYRIE, PAS D’ACCORD TURQUIE-RUSSIE

ANKARA - Une opération militaire turque dans la région syrienne d’Idlib n’est plus qu’”une question de temps”, a déclaré mercredi le président turc Recep Tayyip Erdogan, alors que les discussions entre la Turquie et la Russie n’ont débouché sur aucun accord.

Ankara, qui appuie des rebelles, et Moscou, qui fournit son aide militaire au président syrien Bachar al Assad, soutiennent des camps opposés dans le conflit en Syrie.

Les deux capitales s’efforcent néanmoins de parvenir à une solution politique et elles ont conclu en 2018 un accord sur une zone de désescalade dans la région d’Idlib leur permettant d’installer des postes d’observation militaires dans ce dernier bastion rebelle, dans le nord-ouest de la Syrie.

Cette fragile coopération est toutefois menacée par une offensive militaire lancée par le régime syrien, qui a coûté la vie à 13 Turcs ce mois-ci.

La Turquie exige de la Russie qu’elle contraigne Assad à mettre fin d’ici la fin du mois à cette offensive, qui a provoqué un nouvel afflux de civils vers la frontière alors qu’elle accueille déjà 3,6 millions de réfugiés syriens sur son territoire.

—-

TUNISIE-ACCORD DE COALITION ENTRE LE PM DÉSIGNÉ ET ENNAHDA

TUNIS - Le Premier ministre tunisien désigné Elyes Fakhfakh a présenté mercredi la composition d’un nouveau gouvernement après avoir trouvé un accord de coalition avec la formation islamiste modérée Ennahda, première force parlementaire, mettant fin à une crise politique qui durait depuis quatre mois.

Cet accord suggère que le nouveau gouvernement devrait obtenir la confiance du Parlement dans les prochains jours, écartant ainsi le spectre d’élections anticipées.

Le président tunisien Kaïs Saïed a prévenu lundi qu’il prononcerait la dissolution du Parlement si le nouveau gouvernement n’obtenait pas la confiance des députés.

—-

FRANCE

OUVERTURE D’UNE INFORMATION JUDICIAIRE DANS L’AFFAIRE GHOSN

PARIS - La justice française a annoncé mercredi l’ouverture d’une information judiciaire visant entre autres l’ancien patron de Renault-Nissan , Carlos Ghosn, dans le cadre d’une enquête portant notamment sur l’organisation de deux soirées au château de Versailles.

Un an après l’ouverture d’une enquête préliminaire, plusieurs juges d’instruction sont désormais chargés de prendre le relais des investigations, a précisé le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) dans un communiqué, confirmant des informations de Reuters.

Carlos Ghosn, qui se trouve actuellement au Liban après avoir fui fin décembre le Japon où il devait être jugé pour des malversations financières, est notamment soupçonné d’avoir en connaissance de cause utilisé les ressources du groupe automobile à des fins privées.

“Cette ouverture d’information n’est pas une nouvelle très significative”, a réagi Jean-Yves Le Borgne, avocat de Carlos Ghosn, dans une déclaration transmise à Reuters. “Il nous appartiendra de donner nos explications au magistrat désigné après avoir - enfin! - pu prendre connaissance du dossier”.

Les soupçons de la justice portent en particulier sur l’organisation d’une soirée en octobre 2016 pour l’anniversaire de l’épouse de l’ex-dirigeant, dans les locaux fastueux du château de Versailles.

Carlos Ghosn a démenti toute malversation, affirmant que cette fête n’avait jamais été présentée comme un événement institutionnel. Il a ainsi expliqué avoir pensé que les lieux lui avaient été gracieusement prêtés à titre personnel par le château de Versailles.

—-

L’ASSEMBLÉE RÉCLAMERA PLUS D’UN MILLION D’EUROS AU PROCÈS FILLON

PARIS - L’Assemblée nationale va demander plus d’un million d’euros de dommages et intérêts dans le cadre du procès Fillon qui s’ouvre lundi devant le tribunal correctionnel de Paris, a-t-on appris mercredi auprès de l’avocat de l’institution.

Du 24 février au 11 mars, l’ancien Premier ministre François Fillon, son épouse et son ancien suppléant à l’Assemblée, Marc Joulaud, seront jugés dans l’affaire des emplois présumés fictifs de Pénélope Fillon.

L’affaire court du début des années 1980 à 2013, pour des emplois supposément occupés à l’Assemblée nationale comme assistante parlementaire et à La Revue des deux mondes en qualité de “conseillère littéraire”.

—-

AIR FRANCE-APPEL À LA GRÈVE LES 21 ET 22 FÉVRIER

PARIS - Les syndicats d’Air France ont lancé un appel à des grèves à l’appui de revendications salariales des pilotes de la filiale HOP! et du personnel au sol, qui réclame des garanties sur l’emploi, ont déclaré des responsables syndicaux.

Cette mobilisation constitue un défi pour le PDG du groupe franco-néerlandais, le Canadien Ben Smith, qui souhaite redresser le réseau court-courrier de la compagnie et qui était parvenu à apaiser le climat social après sa prise de fonctions en 2018.

A l’issue d’une réunion mardi, les syndicats ont déclaré qu’ils maintenaient le préavis de grève pour les 21 et 22 février pour l’aéroport d’Orly et les escales de province. Ils protestent contre le recours accru à la sous-traitance et réclament de nouvelles embauches pour faire face au plan de départs volontaires.

—-

AIRBUS VEUT SUPPRIMER 2.300 POSTES DANS LA DÉFENSE ET LE SPATIAL

Airbus a annoncé mercredi son intention de supprimer plus de 2.300 postes dans ses activités de défense et spatiales en raison du ralentissement des commandes et du report de plusieurs contrats.

Le projet présenté aux représentants du personnel d’Airbus Defense & Space prévoit la suppression de 2.362 emplois au total d’ici à 2021, dont 829 en Allemagne, 357 au Royaume-Uni, 630 en Espagne et 404 en France.

Le groupe explique que ces mesures sont nécessaires “principalement en raison de l’atonie du marché spatial et du report de plusieurs contrats de défense”, ce qui se traduit par un ratio “book-to-bill” (le rapport entre les commandes nettes et les livraisons, indicateur clé de l’évolution future de l’activité) inférieur à 1 pour la troisième année consécutive.

La semaine dernière, à l’occasion de la présentation de ses résultats annuels, Airbus avait annoncé une charge financière exceptionnelle de 1,2 milliard d’euros liée aux déboires de son avion de transport militaire A400M.

—-

LE G20 S’ATTEND À UNE MODESTE REPRISE DE LA CROISSANCE MONDIALE

BRUXELLES - Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 s’attendent à une modeste reprise de la croissance mondiale en 2020 et 2021, mais redoutent les conséquences économiques de l’épidémie de coronavirus, selon un projet de communiqué rédigé pour leur réunion de samedi et dimanche à Riyad.

“Après des signes de stabilisation fin 2019, la croissance économique mondiale devrait se redresser légèrement en 2020 et 2021. La reprise est soutenue par la poursuite de conditions financières accommodantes et certains signes d’apaisement des tensions commerciales”, écrivent les auteurs de ce document dont Reuters a pu prendre connaissance mercredi.

La déclaration pourrait encore être modifiée avant son adoption, dimanche.

VOIR AUSSI

Le coronavirus, un risque de plus pour une reprise mondiale fragile-FMI

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below