January 31, 2020 / 2:56 PM / 2 months ago

LEAD 2-Les Français rapatriés de Wuhan placés à l'isolement

(Actualisé avec tests négatifs)

par Marc Leras

MARSEILLE, 31 janvier (Reuters) - Les 180 Français rapatriés vendredi de Wuhan, foyer de l’épidémie de coronavirus qui sévit en Chine, sont arrivés dans un centre d’accueil des Bouches-du-Rhône où ils resteront en quarantaine durant 14 jours, une période correspondant à la durée maximale d’incubation de la maladie.

Parmi eux, deux personnes ont présenté de “très légers” symptômes mais les tests pratiqués au CHU de Marseille se sont révélés négatifs, a annoncé la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, lors d’une conférence de presse à Paris.

Dans l’ensemble, les passagers de ce vol spécial paraissaient “soulagés” mais “fatigués” à leur arrivée sur le tarmac de la base militaire d’Istres, selon la ministre française, venue les accueillir à la descente de l’avion.

Ils ont été transférés dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet, où ils “feront l’objet d’une surveillance médicale” sous l’oeil de médecins, d’infirmiers et de psychologues et “prendront leur température matin et soir”.

Ils ont en revanche interdiction de recevoir leurs proches.

“Nous avons une équipe de la sécurité civile, qui s’occupe de la logistique, une équipe de la Croix-Rouge et une de la réserve sanitaire avec plusieurs médecins, plusieurs infirmières, plusieurs psychologues qui seront à temps plein dans le centre pour accompagner nos compatriotes”, a déclaré Agnès Buzyn lors de son aller-retour dans les Bouches-du-Rhône.

“Nous avons pris toutes les précautions sanitaires pour qu’ils soient bien surveillés pendant leur séjour”, a-t-elle poursuivi, précisant qu’ils seraient examinés deux fois par jour et conduits dans un hôpital de la région “au moindre signe suspect”.

Un deuxième groupe d’expatriés doit être rapatrié prochainement de Wuhan. Ce deuxième appareil pourrait atterrir dimanche en France, a précisé Agnès Buzyn.

“Nous faisons tout pour avoir un deuxième avion tel que nous l’avons prévu, c’est-à-dire un (Airbus) A380 qui pourrait prendre d’abord les Français restés sur place et qui auraient des regrets et des ressortissants de l’UE, voire au-delà”, a ajouté Agnès Buzyn.

A ce jour, six cas de coronavirus ont été confirmés sur le sol français. (Marc Leras, avec Jean-Philippe Lefief et Simon Carraud à Paris, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below