January 10, 2020 / 10:14 PM / 7 days ago

Macron prêt à un référendum sur la réponse au changement climatique

PARIS, 10 janvier (Reuters) - Emmanuel Macron s’est dit ouvert vendredi soir à la possibilité de soumettre à référendum une partie des propositions émanant de la Convention citoyenne sur le climat, mise en place pour travailler sur la transition écologique et sur les réponses à apporter au dérèglement climatique.

“Le référendum, c’est une décision qui est à ma main donc je peux tout à fait mettre une décision, une proposition que vous allez faire au référendum”, a-t-il dit lors d’une rencontre avec les 150 membres tirés au sort de cette contention, réuni au siège du Conseil économique, social et environnemental (CESE) à Paris.

“Mais il y aura deux cas de figure: soit ce qui a été préparé par vous est une loi à proprement parler (...) si on le soumet à référendum, le jour où il est voté par le peuple, il s’applique sans filtre, mais il faut avoir préparé un texte de loi; si c’est juste une proposition ou une série de propositions, le référendum n’a pas valeur législative, il a valeur consultative”, a poursuivi le président.

Devant les membres de cette convention, dont il a proposé la création en avril dernier dans le cadre de sa réponse à la crise des Gilets jaunes, Emmanuel Macron a dit ne “pas croire à la démocratie du référendum permanent”.

“Par contre, ce qui est vrai, c’est qu’aujourd’hui dans notre démocratie, on n’inclut pas suffisamment nos concitoyens dans la construction transparente et débattue des solutions qu’on propose.”

Dans un communiqué, Greenpeace a exprimé ses doutes, soulignant qu’il reviendrait à Emmanuel Macron de trancher parmi la liste des propositions que rendra la Convention.

“Les propositions de la convention citoyenne pour le climat risquent de subir le même sort que la décision des députés de supprimer la niche fiscale sur l’huile de palme. Si elles ne plaisent pas au gouvernement, une note des douanes ou un décret pourraient tout à fait en annuler la portée”, a commenté Jean-François Julliard, le directeur général de Greenpeace France. (Henri-Pierre André)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below