January 8, 2020 / 3:15 PM / 6 months ago

GESTION 2020-LFDE n'exclut pas des rebonds aux USA et en zone euro

PARIS, 8 janvier (Reuters) - Un rebond du cycle économique est possible cette année aux Etats-Unis et n’est pas à exclure en zone euro, dit-on chez la Financière de l’Echiquier (LFDE), où l’on reste positif sur les actions tout en appelant les investisseurs à faire preuve de sélectivité.

“Le risque récessif décroît depuis l’été dernier et le scénario de récession n’est plus anticipé par le marché des taux”, a déclaré mercredi Olivier de Berranger, directeur général délégué en charge de la gestion d’actifs pour la société, lors d’un point de presse à Paris.

“Les derniers indicateurs avancés suggèrent qu’un rebond cyclique modéré pourrait intervenir en 2020 aux Etats-Unis et peut-être aussi dans la zone euro”, a-t-il ajouté.

La contraction du secteur manufacturier semble avoir atteint son point bas et le consommateur reste le moteur de la croissance des deux côtés de l’Atlantique, a-t-il argumenté.

Les conditions financières devraient demeurer souples et les politiques monétaires resteront accommodantes, toujours selon Olivier de Berranger.

“La conviction des marchés que les banques centrales sont là derrière est assez forte”, a-t-il dit avant de prendre en exemple leur réaction modérée au récent regain de tension au Moyen-Orient.

Les indices boursiers de référence pourraient progresser de l’ordre de 10% cette année après avoir enregistré en 2019 des gains de près de 30% pour le S&P-500 américain et de près de 25% pour le Stoxx 600 européen, a-t-il dit.

Si le climat devrait rester favorable aux actions, la sélectivité sera primordiale, a fait valoir pour sa part Frédéric Buzaré, gérant d’un fonds diversifié baptisé Echiquier Agressor.

Le gérant a plaidé notamment pour les sociétés confiantes offrant de la visibilité, à l’image du français Elior , pour d’autres ayant souffert l’an dernier mais redressant la tête, comme Credit Suisse, et enfin pour celles possédant des leviers stratégiques indépendants du cycle. Pour cette dernière catégorie, il a cité en exemple l’italien CNH Industrial.

Plusieurs risques pourraient invalider le scénario de LFDE, au rang desquels une reprise forte de l’inflation aux Etats-Unis, une surprise négative sur le résultat de l’élection présidentielle américaine, une reprise des hostilités commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, un choc endogène en Chine et une crise majeure au Moyen-Orient, a énuméré Olivier de Berranger.

LE POINT sur les perspectives de marché 2020 des gérants et analystes

Patrick Vignal, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below