January 1, 2020 / 6:01 AM / 21 days ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 06H00 GMT (01/01)

FRANCE

MACRON S’ENGAGE À MENER À SON TERME LA RÉFORME DES RETRAITES

PARIS - Emmanuel Macron s’est engagé mardi à poursuivre jusqu’à son terme la réforme des retraites et a appelé le gouvernement et les syndicats à trouver un “compromis rapide”.

“La réforme des retraites à laquelle je me suis engagé devant vous, qui est portée par le gouvernement, sera menée à son terme. Parce qu’il s’agit d’un projet de justice et de progrès social”, a-t-il souligné lors de ses voeux aux Français.

Le gouvernement a d’ores et déjà fixé au 7 janvier la reprise des négociations avec les syndicats sur son projet qui reste très contesté, en particulier dans les transports publics, perturbés par la grève depuis le 5 décembre dernier.

Une nouvelle journée interprofessionnelle de manifestations et de grève est d’ores et déjà prévue le 9 janvier contre cette réforme qui prévoit le remplacement des 42 régimes existants par un système universel par points.

En difficulté sur le front social, Emmanuel Macron a vanté son bilan économique - en matière de création d’emplois, d’entreprises et d’investissements - y voyant un encouragement à poursuivre ses réformes, en particulier dans l’éducation, la santé et l’environnement.

—-

EN FUITE AU LIBAN, CARLOS GHOSN DIT REFUSER D’ÊTRE “OTAGE” AU JAPON

BEYROUTH/TOKYO - Carlos Ghosn, patron déchu de Renault et de Nissan, a annoncé mardi avoir fui le Japon pour le Liban dans des circonstances encore mystérieuses, un nouveau rebondissement dans une affaire qui a secoué l’industrie automobile et fragilisé l’alliance entre les deux constructeurs automobiles.

L’ancien patron star dit refuser d’être “otage” d’un système judiciaire japonais, qu’il accuse d’être “partial”.

Carlos Ghosn a été arrêté au Japon en novembre 2018 pour des accusations de malversations financières lorsqu’il était PDG de Nissan, accusations qu’il a toujours rejetées. Il était placé depuis avril dernier en résidence surveillée dans l’attente de son procès, prévu en 2020.

On ignore pour l’instant comment il est parvenu à quitter le Japon, où il était censé faire l’objet d’une surveillance étroite et où il avait remis ses passeports à la justice.

Selon une source haut placée au ministère libanais des Affaires étrangères, Ghosn est entré légalement au Liban avec un passeport français et sa carte d’identité libanaise. Selon plusieurs autres sources proches du dossier, il est arrivé à Beyrouth à bord d’un jet privé en provenance d’Istanbul.

—-

LA CORÉE DU NORD MENACE DE REPRENDRE LES ESSAIS NUCLÉAIRES

SEOUL - Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré mercredi que son pays allait reprendre le développement de son programme nucléaire et lancer dans un avenir proche une “nouvelle arme stratégique”, faute de reprise des négociations avec les Etats-Unis.

Cité par l’agence de presse officielle KCNA, Kim Jong-un a déclaré qu’il n’y avait plus aucune raison pour la Corée du Nord de se tenir au gel des essais nucléaires qu’elle avait elle-même annoncé, alors que les Etats-Unis négocient “comme des voyous” en poursuivant les exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud et en imposant des sanctions.

Pyongyang a multiplié ces derniers mois les séries de tests de missiles de courte portée. Son dernier test d’un missile balistique intercontinental remonte à novembre 2017.

—-

L’IRAN NIE TOUTE IMPLICATION DANS LA MANIFESTATION À BAGDAD

BAGDAD/WASHINGTON - Téhéran a nié être à l’origine de la violente manifestation devant l’ambassade des Etats-Unis en Irak mardi et a prévenu qu’il pourrait engager des représailles après que le président américain Donald Trump a jugé l’Iran responsable des troubles et d’éventuelles victimes.

Plusieurs milliers de personnes dénonçant les frappes américaines contre une milice chiite irakienne dimanche se sont réunies devant l’ambassade des Etats-Unis à Bagdad et ont été empêchées d’entrer dans l’enceinte par des tirs de grenades lacrymogènes et de grenades assourdissantes.

Dans un communiqué, le secrétaire à la Défense, Mark Esper, a indiqué que les Etats-Unis déployaient des troupes supplémentaires dans la région.

—-

TRUMP ANNONCE QU’IL SIGNERA LE 15/01 L’ACCORD AVEC LA CHINE

WASHINGTON - Donald Trump a annoncé mardi qu’il signerait le 15 janvier, à la Maison blanche, la “phase 1” de l’accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis avant de se rendre à Pékin “à une date ultérieure” pour lancer la prochaine étape des discussions.

“Je signerai la phase un (...) de l’accord commercial avec la Chine le 15 janvier, la cérémonie se déroulera à la Maison blanche”, a écrit le président américain sur Twitter, ajoutant que “des responsables chinois de haut niveau” seraient présents.

—-

LE SUD-EST DE L’AUSTRALIE RAVAGÉ PAR LES FLAMMES, UNE VICTIME SUPPLÉMENTAIRE

SYDNEY - Les feux de forêt qui ravagent la côte sud-est de l’Australie depuis le début de la semaine ont fait mercredi une troisième victime et une autre personne était toujours disparue, tandis que des navires de la marine nationale sont venus renforcer les opérations de secours.

Douze personnes, parmi lesquelles trois pompiers volontaires, ont trouvé la mort dans les incendies qui se sont déclarés ces derniers mois, favorisés par la grande sécheresse dans de nombreuses zones du pays depuis trois ans.

Plusieurs villes ont été plongées dans des nuages de fumée noire, forçant des milliers d’habitants et de touristes à se rendre dans des abris ou à fuir vers les plages.

—-

HONG KONG OUVRE 2020 PAR UNE MANIFESTATION DE MASSE

HONG KONG - Plusieurs dizaines de milliers de personnes étaient attendues mercredi à Hong Kong pour un nouveau rassemblement antigouvernemental à l’appel du Front civique des droits de l’homme, le groupe à l’origine des manifestations de masse de juin dernier dans le territoire semi-autonome.

Cette marche, autorisée par la police, intervient après que les forces de l’ordre ont fait usage dans la nuit du réveillon de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc pour disperser la foule et débloquer des artères en différents districts de la ville.

Une marée de manifestants a envahi de manière spontanée l’un des principaux boulevards dans les minutes qui ont suivi le passage à la nouvelle année. Des milliers de fêtards ont effectué le compte à rebours vers 2020 en entonnant un slogan du mouvement pro-démocratie.

—-

GB-JOHNSON PRÔNE L’UNITÉ ET LA FIN DE L’”INCERTITUDE”

LONDRES - Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré qu’il entendait en 2020 rassembler le pays après les divisions qui ont marqué l’année écoulée, assurant aux Britanniques qu’une “année fantastique et une décennie remarquable” se présentaient devant eux.

Lors de ses voeux, il a souligné que sa première mission était de garantir la réalisation du Brexit, plus de trois ans après le référendum lors duquel les Britanniques ont voté pour la sortie de l’Union européenne, puis de panser les plaies que le sujet a ouvertes.

“Alors que nous disons au revoir à 2019, nous pouvons aussi tourner la page des divisions, de la rancoeur et de l’incertitude qui ont dominé la vie publique et nous ont freinés pendant bien trop longtemps”, a dit Boris Johnson.

—-

FRANCE-LE CHEF MARC VEYRAT DÉBOUTÉ FACE AU GUIDE MICHELIN

PARIS - Le tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine) a débouté mardi Marc Veyrat face au guide Michelin, qui a déchu le célèbre chef de sa troisième étoile en janvier 2019.

Le cuisinier savoyard exigeait des explications sur le déclassement de son restaurant La maison des bois, situé dans les Alpes françaises, un an seulement après sa promotion parmi les meilleures tables célébrées par le guide gastronomique de référence.

—-

FRANCE-IMMATRICULATIONS EN HAUSSE DE 27,69% EN DÉCEMBRE, +1,88% en 2019

Les immatriculations de voitures neuves en France ont progressé de 27,69% en décembre, donnant sur l’année juste écoulée une hausse de 1,88%, selon les données brutes du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) publiées mercredi.

Il s’est immatriculé dans l’Hexagone 211.193 véhicules particuliers le mois dernier, a annoncé le CCFA.

—-

VIVENDI VEND 10% D’UMG À TENCENT SUR LA BASE D’UNE VALEUR DE €30 MDS

PARIS - Vivendi a annoncé mardi la signature d’un accord avec un consortium mené par le chinois Tencent pour lui céder jusqu’à 20% de sa filiale Universal Music Group (UMG), le numéro un mondial de la musique, sur la base d’une valorisation de 30 milliards d’euros.

Les conditions de cette opération, qui devrait être bouclée avant la fin du premier semestre 2020, sont identiques aux modalités évoquées en août lorsque Vivendi et Tencent avaient annoncé l’ouverture de négociations exclusives en vue de l’entrée du géant chinois de la technologie au capital d’UMG.

Le consortium mené par Tencent va d’abord prendre 10% du capital d’UMG et dispose d’une option pour acquérir, sur la même base de prix, jusqu’à 10% supplémentaire jusqu’au 15 janvier 2021.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below