for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Les sanctions US impacteront le projet Nord Stream 2, admet un élu du parti de Merkel

BERLIN, 23 décembre (Reuters) - Les sanctions que Washington menace d’imposer aux entreprises participant à la réalisation du gazoduc Nord Stream 2 entre la Russie et l’Allemagne vont retarder le projet de plusieurs mois et en augmenter le coût, a déploré lundi un élu de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel.

Le groupe pilotant le projet s’est dit samedi déterminé à achever les travaux aussi vite que possible malgré la décision d’un sous-traitant de suspendre ses activités de crainte d’encourir des sanctions américaines.

“Les sanctions vont retarder l’achèvement du gazoduc Nord Stream 2”, a déclaré l’élu conservateur Peter Beyer à la radio publique allemande. “Mais je pense qu’il sera achevé au second semestre de l’année prochaine.”

Le gazoduc, dont Washington estime qu’il rendra l’Europe trop dépendante des livraisons russes, devait à l’origine entrer en service au premier semestre 2020.

“Il y a des solutions alternatives, qui vont augmenter les délais et les coûts”, a ajouté l’élu de la CDU.

A Moscou, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a dit espérer que les sanctions américaines n’affecteraient pas la réalisation du projet. Il a jugé prématuré de parler de mesures de rétorsions, tout en prévenant que l’initiative des Etats-Unis ne resterait pas sans réponse. (Joseph Nasr, avec Anton Kolodiajni, version française Tangi Salaün)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up