for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Japon: La confiance des industriels à un plus bas de près de 7 ans

La confiance des dirigeants des grandes entreprises industrielles japonaises s'est dégradée en octobre-décembre à un plus bas de près de sept ans, montre l'enquête "tankan" de la Banque du Japon (BoJ) publiée vendredi, soulignant l'impact de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine sur l'économie nippone dépendante des exportations. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas Peter

TOKYO (Reuters) - La confiance des dirigeants des grandes entreprises industrielles japonaises s’est dégradée en octobre-décembre à un plus bas de près de sept ans, montre l’enquête “tankan” de la Banque du Japon (BoJ) publiée vendredi, soulignant l’impact de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine sur l’économie nippone dépendante des exportations.

Le sentiment des grandes entreprises du secteur non-manufacturier s’est aussi détérioré par rapport au trimestre précédent, alors que la hausse de la TVA de 8% à 10%, mise en place en octobre, a eu des effets sur la consommation.

D’après l’enquête de la BoJ, l’indice du sentiment des grandes entreprises du secteur manufacturier s’établi à 0 en septembre, contre +5 dans l’étude bouclée en septembre, alors que le consensus qui ressortait à +2.

Il s’agit du quatrième trimestre consécutif de déclin de la confiance des industriels, qui s’est établie à un plus bas depuis mars 2013.

L’indice mesurant la confiance des grandes entreprises non-manufacturières a chuté à +20, contre +21 lors de la précédente enquête. Les économistes anticipaient en moyenne une dégradation un peu plus importante (+17).

Grandes entreprises des deux secteurs s’attendent à ce que la confiance reste stable ou se dégrade davantage lors des trois prochains mois, selon les résultats de l’enquête de la BoJ.

L’enquête montre aussi que les grandes entreprises prévoient d’augmenter leurs investissements de 6,8% sur l’ensemble de l’exercice fiscal à la fin mars 2020, un chiffre supérieur aux prévisions des économistes (+6,0%).

Leika Kihara et Tetsushi Kajimoto, version française Arthur Connan

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up