December 6, 2019 / 2:46 AM / a month ago

LEAD 2-Plus de 3.000 agressions sexuelles signalées à Uber aux USA en 2018

(Actualisé avec précisions, directeur général; photo à disposition)

6 décembre (Reuters) - Uber a déclaré avoir reçu plus de 3.000 signalements d’agressions sexuelles en lien avec les trajets effectués aux Etats-Unis en 2018, dans un rapport publié jeudi destiné à rassurer le public sur l’importance que le service de VTC accorde à la sécurité de ses utilisateurs et chauffeurs.

Dans ce qui est son premier rapport biennal sur la sécurité aux Etats-Unis, le spécialiste des voitures de tourisme avec chauffeur (VTC) indique avoir constaté l’année dernière une baisse de 16% des faits d’agression sexuelle les plus graves par rapport à 2017.

Uber a déclaré que les informations faisant état d’agressions sexuelles contre des passagers ont occulté les risques auxquels font face les chauffeurs, alors que ces derniers, précise la société, représentent moins de la moitié des personnes incriminées pour de tels faits.

La publication de ce rapport de 84 pages intervient alors qu’Uber est mis sous pression par les autorités de nombreuses villes, notamment Londres qui a lui a récemment retiré sa licence pour des manquements répétés en matière de sécurité.

L’action a perdu 1,57% dans les échanges après séance, à 28,20 dollars.

Uber, qui opère dans 70 pays, a souligné que le rapport montrait sa volonté de transparence, avec pour but de promouvoir “la responsabilité et d’améliorer la sécurité pour Uber et l’ensemble du secteur”.

L’entreprise a annoncé vouloir se servir des enseignements de ce rapport pour de nouvelles mesures dans d’autres pays.

“J’imagine que de nombreuses personnes vont être surprises par la rareté de ces incidents; d’autres penseront de manière compréhensible qu’ils sont encore trop courants. Certains vont apprécier tous nos efforts en matière de sécurité; d’autres diront que nous avons accord du travail. Ils auront tous raisons”, a dit sur Twitter le directeur général d’Uber, Dara Khosrowshahi.

Dans le rapport, Uber souligne que 99,9% des 2,3 milliards de trajets effectués en 2017 et 2018 aux Etats-Unis se sont déroulés sans aucun incident.

Le document fait état de neuf agressions mortelles en 2018, contre dix l’année précédente. Sur l’ensemble de ces deux années, est-il précisé, ces incidents ont entraîné la mort de huit passagers, sept chauffeurs et quatre personnes tierces - comme des passants.

L’entreprise assure passer au crible les antécédents des chauffeurs avant de leur accorder l’accès à sa plateforme. Elle dit dans le rapport qu’un million de chauffeurs n’ont pas répondu aux normes de vérification en 2017 et 2018, et que plus de 40.000 ont été supprimés de la plateforme après des examens complémentaires.

Les autorités de régulation accusent de longue date Uber de ne pas procéder à des vérifications suffisantes, avec des critères moins stricts que pour les chauffeurs de taxi. (Tina Bellon; version française Jean Terzian)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below