November 26, 2019 / 11:22 AM / in 17 days

Retraites-Martinez presse l'exécutif de "remettre les compteurs à zéro"

PARIS, 26 novembre (Reuters) - Le secrétaire général de la CGT a pressé mardi le gouvernement de “remettre les compteurs à zéro” pour la réforme des retraites et de renoncer à son projet de régime universel à points à l’approche de la mobilisation du 5 décembre.

Philippe Martinez, qui s’exprimait à Matignon à l’issue d’un entretien avec le Premier ministre Edouard Philippe, a dénoncé une “provocation” de l’exécutif qui voudrait selon lui faire accroire que la réforme “ne toucherait que les régimes spéciaux”.

Emmanuel Macron a estimé vendredi dernier que la grève annoncée du 5 décembre était “avant tout la mobilisation de salariés d’entreprises qui relèvent des régimes spéciaux”, un discours récurrent au sein du gouvernement pour réduire le mouvement à des revendications corporatistes.

“C’est un mensonge éhonté. (...) Ce n’est pas une réforme qui concerne les régimes spéciaux. Tout le monde a bien compris que c’était une réforme qui concernait le public comme le privé”, a dit le dirigeant de la CGT

Philippe Martinez, qui précise n’avoir jamais eu autant de demandes de la part de salariés du secteur privé pour savoir comment faire grève, juge que le gouvernement “devrait écouter” plutôt que “d’essayer de jouer un bras de fer” et de “continuer d’essayer d’opposer les Français”.

La seule façon de renouer un dialogue serait de “remettre les compteurs à zéro, qu’on ne parle plus de la réforme à points et qu’on travaille à consolider notre système actuel, qui est (...) le meilleur au monde”, a-t-il souligné.

Le Premier ministre recevait lundi et mardi syndicats et patronats dans le cadre de concertations sur ce projet de régime universel par points fusionnant les 42 régimes existants à partir de 2025.

Le gouvernement devrait faire des annonces “d’ici une quinzaine ou vingtaine de jours”, ce qui permettra de “clarifier les choses”, comme le réclament syndicats et patronat, a déclaré mardi sur Public Sénat le président du groupe La République en marche (LaRem) à l’Assemblée nationale, Gilles Le Gendre.

Il précise que le Premier ministre pourrait faire à l’issue d’un séminaire gouvernemental dimanche “l’annonce d’un calendrier et de grands principes”. (Caroline Pailliez, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below