November 6, 2019 / 3:02 AM / 9 days ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 03H00 GMT (06/11)

L’IRAN CONTINUE DE S’AFFRANCHIR DE L’ACCORD SUR LE NUCLÉAIRE

GENEVE - L’Iran franchira mercredi la quatrième étape de son désengagement progressif de l’accord de Vienne en produisant de l’uranium enrichi à 5% sur son site souterrain de Fordow, a annoncé mardi le chef de l’organisation iranienne de l’énergie atomique, Ali Akbar Salehi.

Dès mardi matin, dans un discours télévisé, le président Hassan Rohani avait annoncé que l’Iran allait enfreindre une nouvelle disposition de l’accord de 2015 sur son programme nucléaire en injectant du gaz dans 1.044 centrifugeuses de Fordow, permettant ainsi de reprendre l’enrichissement.

En vertu de l’accord de Vienne, ces 1.044 centrifugeuses ne doivent être utilisées qu’à des fins autres que l’enrichissement d’uranium, comme la production d’isotopes stables, employés dans divers domaines comme la recherche médicale.

L’Iran a décidé en mai dernier de s’affranchir par étapes du Plan d’action global conjoint (JCPOA), conclu en 2015 avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu (Etats-Unis, Russie, Chine, Royaume-Uni, France) et l’Allemagne, un an après la décision de Donald Trump de dénoncer l’accord et d’imposer des sanctions économiques à l’Iran.

Dans un communiqué commun, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont appelé l’Iran à revenir sur ses dernières décisions en date.

Les Etats-Unis ont dénoncé “un grand pas dans la mauvaise direction”.

—-

LA FRANCE ANNONCE LA MORT AU SAHEL D’UN IMPORTANT CHEF DJIHADISTE

PARIS - Un important chef djihadiste, le Marocain Ali Maychou, a été tué au Sahel par l’armée française le mois dernier, a annoncé mardi soir la ministre des Armées.

“Le 9 octobre, la France a éliminé le numéro deux du groupe RVIM au Sahel, rattaché à Al-Qaïda. Ali Maychou, leader religieux, recruteur et cerveau de plusieurs attentats d’ampleur était un artisan de la haine”, a tweeté Florence Parly.

Selon les propos tenus à l’AFP par la ministre dans l’avion qui la ramenait d’une tournée au Sahel, Ali Maychou, de son vrai nom Abou Abderahman al Maghrebi, a été tué au Mali dans la nuit du 8 au 9 octobre lors d’une opération menée en coordination avec les forces maliennes et un soutien américain.

Florence Parly a réaffirmé mardi l’engagement de la France à aider ses partenaires africains à lutter contre la recrudescence des attaques djihadistes au Sahel.

—-

L’ARABIE SAOUDITE OBTIENT UN ACCORD DE TRÊVE AU SUD-YÉMEN

RYAD - Le gouvernement yéménite et les séparatistes sudistes ont signé mardi à Ryad un accord de cessation des hostilités présenté par l’Arabie saoudite comme une première étape sur la voie d’une solution politique plus large au conflit au Yémen.

Des tensions opposent parallèlement depuis des mois les forces gouvernementales yéménites aux séparatistes du Sud-Yémen, soutenus par les Emirats arabes unis, l’un des piliers de la coalition menée par l’Arabie saoudite qui lutte contre les rebelles yéménites Houthis.

En août dernier, les séparatistes du Conseil de transition du Sud (CTS), qui veulent rétablir l’Etat du Yémen du Sud, se sont emparés d’Aden, le grand port du Sud, au prix d’affrontements avec les loyalistes.

—-

MACRON APPELLE XI À CONSOLIDER L’OUVERTURE DU MARCHÉ CHINOIS

SHANGHAI, Chine - Au deuxième jour de sa visite en Chine, Emmanuel Macron a appelé mardi, lors de la deuxième édition de la foire aux importations de Shanghai, le président Xi Jinping à “consolider et renforcer” l’ouverture du marché chinois aux importations et investissements étrangers.

“Beaucoup a été fait ces dernières années avec deux révisions des listes négatives pour les investissements étrangers (...), d’importantes réductions tarifaires ont été consenties”, a déclaré le chef de l’Etat français. “Nous appelons à leur consolidation et approfondissement”.

“Nous avons besoin d’une plus grande ouverture de la Chine et de son marché domestique”, a-t-il ajouté, citant notamment le secteur de l’agroalimentaire.

La Chine est régulièrement accusée par ses partenaires et les entreprises étrangères de verrouiller l’accès à son marché. Pékin dément ces accusations.

“La porte de la Chine s’ouvrira toujours plus grande”, a une nouvelle fois promis Xi Jinping à Shanghai, ajoutant que la Chine “travaillera à réduire davantage les droits de douane et les charges réglementaires et administratives des entreprises”.

VOIR AUSSI

Quand Macron fait goûter du boeuf et du vin français à Xi

Climat-Macron appelle à “être collectivement” au rendez-vous en 2020

Après Malaga et Bruxelles, le centre Pompidou s’installe à Shanghai

—-

USA/“IMPEACHMENT”-UN DIPLOMATE ADMET UN LIEN ENTRE AIDE À KIEV ET ENQUÊTE SUR BIDEN

WASHINGTON - Gordon Sondland, l’ambassadeur américain auprès de l’Union européenne, a reconnu lundi avoir dit à un haut responsable ukrainien que l’aide militaire américaine à l’Ukraine suspendue par Donald Trump ne serait pas débloquée tant que Kiev n’aurait pas annoncé publiquement l’ouverture d’une enquête anticorruption.

Ses déclarations, révélées mardi, s’ajoutent aux nombreux éléments déjà récoltés ces derniers jours par les commissions de la Chambre des représentants dans leur enquête en destitution (“impeachment”) contre le président républicain.

Les démocrates accusent Donald Trump d’avoir lié l’aide financière à l’Ukraine à l’annonce publique par son homologue ukrainien Volodimir Zelenski de l’ouverture d’une enquête contre Joe Biden, son rival potentiel à la présidentielle de 2020.

Si un procès avait lieu aujourd’hui, le président ne serait pas destitué de ses fonctions, a assuré mardi le chef de la majorité républicaine au Sénat Mitch McConnell.

—-

GB-JOHNSON VA DISSOUDRE LE PARLEMENT, PROMETTRE DE “RÉALISER LE BREXIT”

LONDRES - Boris Johnson va dissoudre le parlement britannique mercredi et formellement annoncer la tenue d’élections anticipées le 12 décembre, avant de mener un meeting de campagne du Parti conservateur durant lequel il répétera sa promesse de “réaliser le Brexit” dans les prochaines semaines.

Le Premier ministre britannique a obtenu la semaine dernière le feu vert de la Chambre des communes pour des législatives anticipées qui doivent permettre au Royaume-Uni de sortir de l’impasse sur le Brexit, repoussé au 31 janvier 2020.

“Je ne veux pas d’élections (...) Mais en l’état nous n’avons tout simplement pas le choix - parce que c’est seulement en réalisant le Brexit dans les prochaines semaines que nous pourrons nous concentrer sur l’ensemble des priorités du peuple britannique”, dira Johnson, selon des extraits de son discours fournis à l’avance.

Les enquêtes d’opinion créditent les conservateurs d’une avance confortable sur le Labour, mais les sondeurs préviennent que l’opinion est inhabituellement volatile.

—-

LA FRANCE VA INSTAURER DES QUOTAS D’IMMIGRATION ECONOMIQUE

PARIS - La France franchit un cap en décidant l’instauration de quotas d’immigration professionnelle, prévue pour 2021, afin de répondre aux besoins de main-d’oeuvre des secteurs “en tension”, une décision à même d’alimenter le procès en “droitisation” d’Emmanuel Macron au sein de la majorité.

Le Premier ministre dévoilera vingt mesures mercredi à l’issue d’un comité interministériel sur l’immigration et l’intégration, qui couronne plusieurs mois de réflexion gouvernementale et un débat parlementaire sur “la politique migratoire de la France et de l’Europe”.

L’idée est défendue de longue date par la droite et divise la majorité, qui s’inquiète d’un durcissement de la législation française, pour le droit d’asile notamment.

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a confirmé mardi sur BFM TV que le gouvernement travaillait à l’établissement d’”objectifs chiffrés” sur la base d’une liste de métiers dits “en tension” que la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) et Pôle emploi sont chargés de réactualiser. Cette liste devrait être prête pour l’été 2020 et la réforme entrer en vigueur en 2021.

—-

VERS LA MISE EN EXAMEN DE BAYROU, SARNEZ ET GOULARD-LE MONDE

PARIS - Le président du MoDem François Bayrou, allié d’Emmanuel Macron, a été convoqué par les juges le mois prochain aux fins de mise en examen dans le dossier des emplois présumés fictifs du Mouvement démocrate au Parlement européen, a rapporté mardi Le Monde.

Le maire centriste de Pau a confirmé dans Sud Ouest sa convocation et dénoncé de nouveau des accusations “infondées”.

Cette affaire avait précipité la démission en juin 2017 de François Bayrou de ses fonctions de ministre de la Justice, de même que celle de Marielle de Sarnez (Affaires européennes) et Sylvie Goulard (Armées).

—-

L’UE VA RÉFLÉCHIR À UNE MONNAIE NUMÉRIQUE PUBLIQUE

BRUXELLES - La Banque centrale européenne (BCE) devrait envisager la création de sa propre monnaie numérique, propose l’actuelle présidence finlandaise de l’Union européenne dans un document vu mardi par Reuters, alors que le projet Libra de Facebook de lancer une cryptomonnaie privée se heurte à l’hostilité des autorités à travers le monde.

D’après un responsable de la BCE, ce projet, dans sa version la plus ambitieuse, autoriserait les consommateurs à utiliser de l’argent électronique qui pourrait être directement déposé auprès de la Banque centrale européenne, sans nécessité d’un compte en banque, d’intermédiaires financiers ou de contreparties, des éléments pour l’instant nécessaires au traitement des paiements numériques.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below