November 1, 2019 / 3:03 AM / 20 days ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 03H00 GMT (01/11)

PSA ET FIAT CHRYSLER S’APPRÊTENT À CRÉER LE 4E GROUPE AUTOMOBILE MONDIAL

MILAN/PARIS - PSA et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) ont officialisé jeudi leur projet de fusion, qui doit donner naissance au quatrième constructeur automobile mondial et s’inscrit dans le contexte d’une profonde restructuration du secteur - liée aux nouveaux enjeux environnementaux et au durcissement de la réglementation.

Les deux groupes détiendront à parité ce nouveau groupe de quelque 50 milliards de dollars (45 milliards d’euros) qui sera basé aux Pays-Bas et côté à Paris, Milan et New York. Il sera dirigé par l’actuel président du directoire de PSA, Carlos Tavares, tandis que John Elkann, président de FCA et chef de la famille Agnelli, en assurera la présidence.

Les équipes de direction doivent finaliser au cours des prochaines semaines la création de cette entité, qui regroupera une dizaine de marques - Fiat, Dodge, Ram, Chrysler, Alfa Romeo, Maserati, Peugeot, DS, Citroën, Opel et Vauxhall - qui lui permettront d’être présent sur les segments grand public et haut de gamme comme sur celui des poids lourds et des utilitaires.

Dans un communiqué, le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a salué l’opération tout en prévenant que l’Etat, qui détient 12% de PSA par l’intermédiaire de la banque publique Bpifrance, sera particulièrement vigilant, notamment sur la préservation des sites industriels et de l’emploi.

—-

L’EI CONFIRME LA MORT DE BAGHDADI, LUI CHOISIT UN SUCCESSEUR

LE CAIRE - Le groupe Etat islamique (EI) a confirmé jeudi la mort de son chef Abou Bakr al Baghdadi et annoncé la nomination de son successeur, Abi Ibrahim al Hashemi al Qourashi.

L’organisation djihadiste a fait cette annonce via son organe de communication Amaq quatre jours après l’annonce, par les Etats-Unis, de la mort d’Abou Bakr al Baghdadi, qui avait proclamé le califat le 29 juin 2014.

Le dirigeant djihadiste a été tué lors d’un raid militaire américain dans le nord-ouest de la Syrie, selon le récit qu’en a fait Donald Trump dimanche.

“Méfiez-vous de la vengeance (contre) les apostats”, dit un militant de Daech dans l’enregistrement, promettant de faire couler “le sang des polythéistes”.

VOIR AUSSI

Le Pentagone déclassifie une vidéo du raid lors duquel Baghdadi est mort

RECIT Anatomie d’un raid: comment les Américains ont eu Baghdadi

EXCLUSIF Comment un disciple de Baghdadi a mené à sa capture

—-

SYRIE

LES “GRANDES BATAILLES” POUR IDLIB SONT TERMINÉES, DIT ASSAD

AMMAN - Le président syrien Bachar al Assad a annoncé jeudi la fin des “grandes batailles” pour reprendre la province d’Idlib, dernier bastion des rebelles qui veulent le renverser, tout en se disant déterminé à rétablir l’autorité de l’Etat sur ce territoire “par d’autres moyens”, qu’il n’a pas détaillés.

Dans un entretien à la télévision d’Etat syrienne, Bachar al Assad s’est par ailleurs félicité que l’accord conclu il y a dix jours entre Moscou et Ankara pour mettre fin à l’offensive turque contre les Kurdes dans le nord de la Syrie ait permis à l’armée syrienne de reprendre pied dans cette région.

Des secteurs du Nord-Est syrien encore sous le contrôle de la milice kurde YPG (Unités de protection du peuple) vont repasser sous le contrôle de Damas dans le cadre d’un accord conclu entre les deux camps, a-t-il affirmé.

Le gouvernement n’exigera pas immédiatement des combattants kurdes qu’ils restituent leurs armes lorsque l’armée syrienne se déploiera sur ces territoires, a ajouté Bachar al Assad.

—-

LIBAN-LE PRÉSIDENT AOUN VEUT UN GOUVERNEMENT DE TECHNOCRATES

BEYROUTH- Le président libanais Michel Aoun a souhaité jeudi la formation d’un gouvernement de technocrates pour mener à bien les réformes économiques et sociales dont le pays a besoin.

Cette demande fait écho à celle du Premier ministre démissionnaire Saad Hariri, qui s’est dit prêt mercredi à conserver son poste à condition que le futur cabinet comprenne des technocrates, selon une source informée.

La mise en place d’une gouvernance non confessionnelle est l’une des revendications des manifestants.

VOIR AUSSI

Paris juge essentielle la formation rapide d’un gouvernement au Liban

—-

NOUVELLES SANCTIONS AMÉRICAINES VISANT L’IRAN

WASHINGTON - Les Etats-Unis ont annoncé jeudi avoir imposé des sanctions contre le secteur iranien du bâtiment et les échanges commerciaux de quatre matériaux que l’Iran utilise pour ses programmes militaire et nucléaire.

Dans un communiqué, le département d’Etat indique que Mike Pompeo a déterminé que le secteur iranien du bâtiment était contrôlé de manière directe ou indirecte par les Gardiens de la Révolution islamique (IRGC), corps d’élite de l’armée iranienne que Washington considère comme une organisation terroriste.

L’administration Trump, qui entend ainsi poursuivre sa politique de pression économique maximale contre Téhéran, a tout de même décidé de renouveler les exemptions de certains projets de non-prolifération liés à l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien qui autorisent Russie, Chine et pays de l’Union européenne à poursuivre la coopération avec l’Iran, a appris Reuters de deux sources informées.

—-

LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS VOTE LA SUITE DE LA PROCÉDURE

WASHINGTON - La Chambre des représentants a donné jeudi son feu vert à la poursuite de la procédure de destitution (“impeachment”) contre Donald Trump, soupçonné d’avoir fait pression sur l’Ukraine pour servir ses intérêts politiques.

Ce vote permet aux démocrates de montrer qu’ils sont soudés sur cette question et pourront probablement réunir à nouveau les voix nécessaires pour approuver la mise en accusation du président américain s’ils jugent, au terme de l’enquête, que les éléments réunis sont suffisamment accablants.

Le président républicain a dénoncé “la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire des Etats-Unis” dans un message publié sur Twitter dans la foulée du vote à la Chambre.

Les démocrates estiment que Trump est passible d’une destitution pour avoir demandé à un dirigeant étranger, le président ukrainien Volodimir Zelenski, d’enquêter sur Joe Biden, candidat à l’investiture démocrate que Trump pourrait donc affronter lors de l’élection présidentielle de 2020.

—-

L’ESPAGNE PROPOSE D’ORGANISER LA COP25 À LA PLACE DU CHILI

SANTIAGO - L’Espagne a proposé d’organiser la COP25 sur le climat à la place du Chili, qui y a renoncé en raison du mouvement de contestation qui agite le pays sud-américain.

Le gouvernement espagnol a indiqué jeudi dans un communiqué que son chef, Pedro Sanchez, avait fait savoir qu’il était prêt à accueillir à Madrid la conférence organisée par les Nations unies. Cette proposition sera étudiée lundi prochain lors d’une réunion à Bonn, en Allemagne, a-t-il ajouté.

Le président chilien Sebastian Pinera a précisé que Pedro Sanchez s’était dit prêt à accueillir la conférence aux dates prévues, du 2 au 13 décembre.

—-

GB-JOHNSON ET CORBYN LANCENT LEUR CAMPAGNE ÉLECTORALE

LONDRES - Le Premier ministre britannique Boris Johnson et le chef de file de l’opposition travailliste Jeremy Corbyn ont officiellement lancé jeudi leur campagne électorale en vue des élections anticipées du 12 décembre qui s’annoncent imprévisibles.

Le jour même où le Royaume-Uni aurait dû quitter l’Union européenne, le dirigeant du Labour s’est livré à une attaque en règle contre ce qu’il qualifie de “système truqué” privilégiant une élite corrompue. “Ces élections sont l’occasion unique pour notre génération de transformer notre pays, d’affronter ces intérêts particuliers qui répriment le peuple et de faire en sorte qu’aucune communauté ne soit laissée au bord de la route”, dit Jeremy Corbyn dans un discours diffusé par le Labour.

Johnson, arrivé sans élection cet été à Downing Street, devrait exposer lui une vision radicalement différente et accuser Corbyn de menacer l’avenir du pays en voulant organiser un nouveau référendum sur le Brexit, plus de trois ans après que les Britanniques ont voté “oui” à la sortie de l’UE.

Le dirigeant conservateur, qui se disait prêt à “mourir dans un fossé” plutôt que de demander un nouveau report de la date du divorce, a dû accepter que Bruxelles repousse le Brexit de trois mois, au 31 janvier 2020.

—-

FRANCE-HAUSSE DES IMMATRICULATIONS DE VOITURES NEUVES EN OCTOBRE

Les immatriculations de voitures neuves en France ont augmenté de 8,74% en octobre, selon les données brutes du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) publiées vendredi. Il s’est immatriculé dans l’Hexagone 188.985 véhicules particuliers le mois dernier, a indiqué le CCFA.

Sur dix mois, le marché ressort désormais en baisse de 0,33%, alors que sur la période janvier-septembre il accusait un recul cumulé de 1,28%.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below