August 16, 2019 / 10:06 AM / a month ago

GESTION-L'obligataire profite des craintes de récession-BAML (actualisé)

LONDRES, 16 août (Reuters) - Les investisseurs se sont rués sur les fonds composés d’emprunts publics et d’emprunts en catégorie d’investissement et le segment obligataire a ainsi bénéficié de sa quatrième collecte hebdomadaire la plus élevée jamais enregistrée, des investisseurs qui craignent une récession mondiale recherchant la sécurité de cette catégorie de titres, suivant l’étude hebdomadaire de Bank of America Merrill Lynch Global Research publiée vendredi.

Les fonds obligataires ont ainsi enregistré une collecte nette de 16 milliards de dollars dans la semaine close mercredi, précise BAML, qui reprend des données d’EPFR Global, société de recherche spécialisée dans le suivi des flux de souscription des grandes sociétés internationales de gestion.

Dans cette catégorie, les emprunts en catégorie d’investissement ont absorbé 10,7 milliards de dollars, leur cinquième collecte hebdomadaire la plus élevée jamais enregistrée, tandis que les emprunts publics ont drainé 4,7 milliards de dollars.

Cette ruée vers l’obligataire a provoqué une chute des rendements de par le monde, avec une inversion de la courbe aux Etats-Unis survenue mercredi, pour la première fois depuis 2007, ce qui est considéré en général comme un signe avant-coureur de récession.

“L’inversion de la courbe est un appel au secours”, observe BAML. “Une récession suit en général, avec un délai, mais une action monétaire prompte peut éviter une récession”.

Les fonds actions ont subi eux une décollecte modeste de 4,7 milliards de dollars durant la semaine.

Les FCP ont subi des sorties de 6,8 milliards de dollars, tandis que les fonds indiciels ont enregistré eux des entrées de 2,1 milliards de dollars.

Autre signe de la recherche de sécurité par les investisseurs, les fonds de métaux précieux ont enregistré une 11ème semaine de collecte nette, à hauteur de 300 millions de dollars.

Les marchés émergents ont subi des sorties de fonds, à hauteur de 1,1 milliard de dollars pour les fonds obligataires et de 3,4 milliards de dollars pour les fonds actions. Ce segment a ainsi subi une décollecte nette sur 23 des 26 dernières semaines. (Tom Arnold Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below