August 14, 2019 / 10:33 AM / 4 months ago

LEAD 1-Les Communes peuvent s'opposer à un Brexit sans accord-Hammond

(Actualisé avec détails, contexte)

LONDRES, 14 août (Reuters) - L’ancien ministre britannique des Finances Philip Hammond a estimé mercredi que la Chambre des communes empêcherait un Brexit sans accord si le gouvernement du Premier ministre Boris Johnson tentait d’imposer un divorce désordonné avec l’Union européenne.

Pour l’ancien chancelier de l’Échiquier, la demande d’un abandon de la clause de sauvegarde (backstop) fait partie d’une stratégie du pire menée par certains conseillers entourant Johnson afin de rendre un no deal “inévitable”.

“Les gens qui sont derrière ça savent que cela signifie qu’il n’y aura pas d’accord”, a expliqué l’ancien ministre de Theresa May à la BBC. “Le parlement est clairement opposé à une sortie sans accord et le Premier ministre doit respecter cela”.

Hammond ne cite pas les noms des conseillers ou des personnes auxquels il fait référence.

“Placer la barre des négociations trop haut afin que nous sortions inévitablement sans accord serait une trahison”, a déclaré Hammond sur la radio de la BBC.

Il a imputé cette “stratégie de destruction” à ceux qui “tirent les ficelles” dans l’entourage de Boris Johnson au gouvernement.

Le représentant conservateur a rappelé que toute tentative de contourner la Chambre des communes déboucherait sur une crise constitutionnelle.

“Il (Johnson) doit écouter le parlement et le parlement est clairement opposé à une sortie sans accord”, a-t-il affirmé. “Je suis confiant dans le fait que le parlement dispose des moyens d’exprimer cette position”.

C’est la première fois que l’ancien ministre intervient de manière publique pour exprimer la détermination d’un groupe de parlementaires conservateurs à empêcher un Brexit sans accord avec les Européens.

Le président de la Chambre des communes John Bercow a déclaré lors d’une visite en Ecosse que les députés pourraient empêcher un “no deal” et a promis de s’opposer à toute tentative pour contourner ou suspendre le parlement.

“Nous ne pouvons pas avoir une situation dans laquelle le parlement est exclu. Nous sommes une société démocratique”, a déclaré Bercow, cité par le Telegraph, en marge du festival d’Edimbourg.

“Le parlement sera entendu et, en ce qui me concerne, personne ne pourra empêcher cela”, a ajouté le président de la chambre qui avait voté pour le “maintien” (Remain) lors du référendum de 2016.

Boris Johnson a promis de faire sortir le Royaume-Uni de l’UE le 31 octobre “coûte que coûte”, y compris en l’absence d’accord régissant les futures relations commerciales entre les deux partenaires.

James Davey, Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below