August 9, 2019 / 5:00 PM / 13 days ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 17H00 GMT (09/08)

CRISE OUVERTE EN ITALIE, SALVINI RÉCLAME DES LÉGISLATIVES ANTICIPÉES

ROME - L’Italie est de nouveau plongée dans une crise politique, Matteo Salvini ayant proclamé jeudi soir la fin de la coalition formée avec le Mouvement 5 Etoiles et réclamé des élections législatives anticipées.

Quatorze mois après sa difficile mise en place, la coalition au pouvoir à Rome ne fonctionne plus, a argumenté le ministre de l’Intérieur et chef de file de la Ligue d’extrême droite.

“Nous devrions rapidement redonner le choix aux électeurs”, a-t-il plaidé dans un communiqué diffusé jeudi soir, précisant que le parlement, qui observe actuellement une trêve estivale, pourrait être convoqué dès la semaine prochaine afin d’entamer la procédure nécessaire.

Son parti a annoncé vendredi en fin de matinée avoir déposé une motion de censure au Sénat contre le gouvernement.

Les présidents de groupes de la chambre haute se réuniront lundi afin de fixer une date pour le vote de cette motion, a annoncé le bureau de presse du Sénat dans un communiqué.

L’initiative de nouvelles élections appartient au président de la République, Sergio Mattarella, et passe par un vote de défiance des parlementaires et une démission du chef du gouvernement.

“Il n’appartient pas au ministre de l’Intérieur de décider du calendrier d’une crise politique”, a souligné le président du Conseil, Giuseppe Conte, qui n’appartient ni à la Ligue, ni au M5S.

—-

LE POINT DE LA VUE DE LA NRA DOIT “ÊTRE RESPECTÉ”, DIT TRUMP APRÈS LES TUERIES

WASHINGTON - Donald Trump a souhaité vendredi que soit “pleinement respecté” le “point de vue très fort” de la NRA, le lobby pro-armes aux Etats-Unis, dans toute nouvelle législation sur le contrôle des armes à feu que pourraient voter les élus du Congrès en réaction aux fusillades du week-end dernier à Dayton et El Paso.

Le président américain a ajouté qu’il avait de sérieuses discussions avec les leaders de la Chambre des représentants et du Sénat sur un éventuel renforcement du contrôle des antécédents en cas d’acquisition d’arme à feu.

Dans un communiqué, la National Rifle Association (NRA), dont le soutien financier bénéficie à nombre de sénateurs républicains, a prévenu pour sa part qu’elle s’opposerait à toutes nouvelles restrictions sur les armes.

Mitch McConnell, chef de file de la majorité républicaine au Sénat, a refusé jeudi d’ordonner une reprise anticipée des travaux parlementaires en vue de l’examen d’une proposition de loi sur les armes à feu.

—-

TRUMP A REÇU UNE “TRÈS BELLE LETTRE” DE KIM JONG-UN

WASHINGTON - Donald Trump a annoncé vendredi avoir reçu une “très belle lettre” de la part du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et a évoqué la possibilité d’une quatrième rencontre avec lui alors que Pyongyang multiplie les essais de missiles balistiques.

Le président américain ne précise pas quand ce nouveau sommet avec Kim pourrait avoir lieu. Lors de leur dernière rencontre en date, le 30 juin, dans la zone démilitarisée entre les deux Corées, les deux hommes avaient convenu de reprendre les discussions au niveau des groupes de travail qui sont pour l’instant dans l’impasse.

S’exprimant devant la presse à la Maison blanche, Trump a précisé que le courrier de Kim lui avait été remis en main propre jeudi.

“C’est une lettre très positive. Je pense que nous allons avoir une autre rencontre. Il a écrit une très belle lettre de trois pages, formidable du début à la fin”, a déclaré Trump.

—-

TRUMP “PAS PRÊT” À UN ACCORD COMMERCIAL AVEC LA CHINE

WASHINGTON - Donald Trump a déclaré vendredi qu’il n’était pas prêt à conclure un accord commercial avec la Chine, même si les discussions se poursuivent entre Washington et Pékin.

S’exprimant devant la presse à la Maison blanche, Donald Trump a ajouté que les Etats-Unis continueraient d’exclure toute transaction avec le géant chinois des télécommunications Huawei .

Wall Street a creusé ses pertes après ses propos.

“Nous nous en sortons très bien avec la Chine. Nous parlons avec la Chine. Nous ne sommes pas prêts à faire un accord, mais nous verrons ce qui se passe”, a dit le président américain.

—-

FACE AUX CRITIQUES DE TRUMP, PARIS RÉAFFIRME SA DOCTRINE

PARIS - La France a réaffirmé vendredi son engagement en faveur de la désescalade des tensions en Iran et son indépendance en matière de politique étrangère, au lendemain d’une salve de critiques du président américain Donald Trump contre Emmanuel Macron.

“Sur l’Iran, la France s’exprime en toute souveraineté”, déclare le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dans un communiqué diffusé vendredi par le Quai d’Orsay.

“Elle s’engage fortement pour la paix et la sécurité dans la région, elle s’engage pour permettre une désescalade des tensions et elle n’a besoin d’aucune autorisation pour le faire”, ajoute le ministre.

Donald Trump a accusé jeudi son homologue français d’adresser des “signaux contradictoires” à l’Iran sur l’ouverture possible d’un dialogue, dans une série de tweets.

—-

LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN NET RECUL EN JUIN EN FRANCE

PARIS - La production industrielle de la France a chuté de 2,3% en juin, l’économie accusant le coup des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, selon les données publiées vendredi par l’Insee.

Il s’agit de sa plus forte baisse sur un mois depuis janvier 2018 et elle s’inscrit bien au delà des attentes des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient en moyenne sur un reflux de 1,4%.

La seule production manufacturière (hors énergie) a diminué de 2,2% sur le mois.

—-

LE PIB BRITANNIQUE S’EST CONTRACTÉ AU T2, UNE PREMIÈRE DEPUIS 2012

LONDRES - L’économie britannique s’est contractée au deuxième trimestre, pour la première fois depuis 2012, contrecoup d’un intensité inattendue lié à une forte accumulation des stocks par les entreprises en début d’année en prévision du Brexit.

Le produit intérieur brut (PIB) a diminué de 0,2% sur la période avril-juin, a annoncé l’Office national de la statistique (ONS) vendredi, un chiffre inférieur à toutes les prévisions des économistes interrogés par Reuters qui s’attendaient plutôt à une stagnation.

Il avait augmenté de 0,5% au premier trimestre, lorsque les entreprises avaient massivement constitué des stocks en prévision de la sortie du pays de l’Union européenne, alors prévue le 29 mars. La date du Brexit a depuis été repoussée au 31 octobre.

—-

LE RÉALISATEUR JEAN-PIERRE MOCKY EST MORT

PARIS - Le réalisateur français Jean-Pierre Mocky, pourfendeur infatigable des conventions sociales, est mort jeudi à l’âge de 86 ans après une carrière riche de dizaines de films, a annoncé sa famille.

La France perd un “sublime et salutaire impertinent”, a déclaré l’Elysée dans un communiqué, saluant un cinéaste “infatigable” à la “fougue mutine”.

Acteur, réalisateur, metteur en scène et producteur, Jean-Pierre Mocky a fait tourner les plus grandes stars du cinéma français d’après-guerre, dont Bourvil dans “Un drôle de paroissien” et Fernandel dans “La Bourse et la vie”, et critiqué avec acidité les piliers de la société d’alors comme l’Eglise, la politique, la télévision ou le football.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below