August 7, 2019 / 5:32 PM / 14 days ago

RPT-Des rendements US négatifs ne sont plus inimaginables-Pimco

(Répétition sans changement d’une dépêche transmise mercredi soir)

par Richard Leong et Jennifer Ablan

8 août (Reuters) - Les investisseurs seraient bien avisés de prendre en compte la possibilité autrefois inimaginable de rendements négatifs sur le marché des Treasuries, conseille le géant de la gestion obligataire Pacific Investment Management Company (Pimco).

Malgré leur fort décrochage de la semaine écoulée, les rendements des obligations d’Etat américaines restent parmi les plus élevés des économies développées, reflétant ainsi une phase d’expansion historiquement longue.

Mais la dégradation des perspectives de croissance mondiale exacerbée par l’escalade du conflit commercial sino-américain a fait bondir la demande pour les emprunts d’Etat à faible risque.

Les rendements des dettes allemande et japonaise sont déjà en territoire négatif, celui du Bund ayant même inscrit mercredi un nouveau record à -0,6%.

“Il n’est plus absurde de penser que le rendement nominal des Treasuries pourrait devenir négatif”, écrit Joachim Fels, le conseiller économique mondial de Pimco, dans un blog posté mercredi.

Avec les taux négatifs et lese rachats massifs d’obligations de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Banque du Japon, ce sont maintenant environ 14.000 milliards de dollars de dette, ou 25% du total des obligations dans le monde, qui affichent des rendements négatifs, selon Joachim Fels.

“Cela dit, nous pensons que les banques centrales ne sont pas les coupables mais plutôt les victimes de facteurs fondamentaux plus profonds à l’oeuvre derrière les taux d’intérêt bas ou négatifs. Les deux plus importants moteurs sont la démographie et les progrès technologiques”, ajoute-t-il.

Aux Etats-Unis, si la Réserve fédérale ramène les coûts d’emprunt à un niveau proche de zéro et relance des achats d’obligations pour éviter une récession, des rendements négatifs pour les Treasuries “pourrait rapidement devenir réalité”, écrit Joachim.

Dan Ivascyn, responsable de placements chez PIMCO, a dit à Reuters que le fonds préférait les Treasuries à tout autre titre obligataire de qualité haute, qu’il soit allemand, japonais voire même australien.

Les Treasuries sont “l’un des derniers marchés obligataires de haute qualité à pouvoir monter sensiblement à partir d’ici”.

Le rendement de l’emprunt à 30 ans est tombé mercredi à 2,123%, non loin de son plus bas record de 2,089% de juillet 2016, selon des données de Refinitiv.

L’évolution des futures de taux montre que les traders se préparent à l’éventualité que la Fed abaisse les taux à chacune de ses réunions de politique monétaire restant encore à courir d’ici la fin de l’année, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

L’institut d’émission a réduit les taux la semaine dernière, pour la première fois depuis 2008, abaissant d’un quart de point à 2,00%-2,25% l’objectif de taux des Fed funds.

La Fed a également décidé de mettre plutôt que prévu un terme au processus de réduction de son bilan, actuellement de 3.600 milliards de dollars.

Véronique Tison et Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below