August 7, 2019 / 1:46 PM / 13 days ago

USA-Le problème n'est pas la Chine mais la Fed, dit Trump

WASHINGTON, 7 août (Reuters) - Donald Trump a une nouvelle fois critiqué mercredi la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, affirmant que le principal problème auquel devait faire face l’économie des Etats-Unis n’était pas la guerre commerciale avec la Chine mais la prudence stratégique de la Fed.

“Notre problème n’est pas la Chine - Nous sommes plus forts que jamais, l’argent coule à flots aux Etats-Unis tandis que la Chine perd des entreprises par milliers au profit d’autres pays et sa monnaie est assaillie - Notre problème est la Réserve fédérale”, écrit le président américain dans une série de messages matinaux sur Twitter.

Selon lui, la Fed est “trop fière pour admettre son erreur d’avoir agi trop vite et d’être trop restrictive”.

Pour Donald Trump, la banque centrale américaine doit procéder à une nouvelle baisse de ses taux directeurs de manière plus importante et plus rapide.

Le 31 juillet, la Fed a abaissé d’un quart de point son taux directeur à 2,00%-2,25% afin de soutenir l’activité de l’économie américaine.

Cette décision, la première du genre depuis la crise financière de 2008, a été expliquée par son président Jerome Powell par la faiblesse de la conjoncture mondiale, les tensions commerciales actuelles et la volonté de raviver l’inflation.

Pour justifier à nouveau ses pressions sur la Réserve fédérale, Donald Trump rappelle que les banques centrales de Nouvelle-Zélande, d’Inde et Thaïlande ont réduit mercredi leur taux directeur.

“L’incompétence est quelque chose de terrible à observer, en particulier quand les choses pourraient être réglées aussi facilement”, écrit le président américain qui tente d’influencer depuis plusieurs mois la politique de la Fed.

Donald Trump a annoncé la semaine passée qu’il entendait imposer à compter du 1er septembre des droits de douane additionnels de 10% sur 300 milliards de dollars d’importations chinoises non encore taxées.

Le gouvernement chinois a répliqué en suspendant l’achat de produits agricoles américains et en laissant sa monnaie enfoncer la barre des 7 yuans pour un dollar, une première depuis la crise de 2008.

Cette initiative a provoqué la colère de Trump qui a accusé les Chinois de manipulation de leur monnaie, un reproche rejeté par les autorités de Pékin. (Doina Chiacu; Pierre Sérisier pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below