July 31, 2019 / 6:30 AM / 3 months ago

Vinci vise toujours une croissance en 2019, S1 en hausse

PARIS, 31 juillet (Reuters) - Le groupe de BTP et de concessions Vinci a maintenu mercredi sa prévision de croissance du chiffre d’affaires et des résultats en 2019 après un premier semestre en hausse dans tous ses métiers, notamment dans les concessions aéroportuaires.

Vinci a réalisé sur les six premiers mois de l’année un chiffre d’affaires de 21,73 milliards d’euros, en hausse de 10%, et dégagé un bénéfice opérationnel sur activité de 2,29 milliards et un bénéfice net, part du groupe, de 1,36 milliard (+4,5%).

“Le premier semestre 2019 a été marqué par une activité dynamique et par une nouvelle hausse des résultats du groupe malgré une base de comparaison élevée”, a déclaré le PDG Xavier Huillard, cité dans un communiqué. “Ces bonnes performances confirment la solidité du modèle intégré concessionnaire-constructeur du groupe, avec un renforcement du poids des concessions d’infrastructures.”

Vinci est devenu cette année le deuxième opérateur aéroportuaire mondial avec la finalisation de la prise de contrôle de l’aéroport de Londres Gatwick, qui a contribué à porter la dette nette du groupe de 16,7 à 24,2 milliards d’euros à fin juin. Le groupe suit depuis plusieurs années une stratégie de diversification pour profiter du boom du trafic aérien, réduire sa dépendance aux concessions matures et allonger la durée de ses contrats.

Au premier semestre, le chiffre d’affaires de Vinci Airports a bondi de 44% (+8,1% à structure comparable) tandis qu’il a augmenté de 2,6% dans les autoroutes et de 6,5% dans le contracting (construction et énergie), à structure comparable.

Au niveau du résultat opérationnel sur activité, les concessions ont signé une hausse de 12,3% avec une marge qui atteint 48,1%, tandis que la marge opérationnelle de la construction a reculé à 0,9% à la suite de difficultés rencontrées sur plusieurs projets et en raison de la sous-activité dans l’oil&gas.

Vinci s’attend en 2019 à ce que l’évolution du trafic autoroutier suive celle de l’activité économique en France, hors événements exceptionnels. Au premier semestre, le trafic des voitures s’est légèrement tassé en raison du mouvement des “gilets jaunes” et d’effets calendaires défavorables.

Dans les aéroports, le trafic devrait continuer de progresser, mais à un niveau moindre qu’en 2018.

Dans le contracting, le bon niveau des carnets de commandes (+11% à 36,2 milliards d’euros) laisse présager une hausse, à structure comparable, du chiffre d’affaires dans l’ensemble des pôles, ajoute Vinci, pour qui la priorité restera donnée à l’amélioration de la marge. (Gilles Guillaume, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below