July 24, 2019 / 7:40 PM / a month ago

LEAD 1-GB-Sajid Javid dirigera les finances britanniques

(Actualisé avec précisions)

LONDRES, 24 juillet (Reuters) - Sajid Javid a été désigné mercredi au poste de ministre britannique des Finances qu’il sera chargé de conduire à bon port dans un contexte rendu incertain par le Brexit et une économie qui tourne au ralenti.

Cette nomination marque une nouvelle étape dans la spectaculaire ascension sociale de ce fils de chauffeur de taxi pakistanais, grand admirateur de Margaret Thatcher.

Âgé de 49 ans, Sajid Javid est un ardent partisan du libéralisme et des réductions d’impôts que défendaient d’ailleurs la dirigeante britannique dont un portrait orne son bureau.

Il n’avait que 25 ans quand il est devenu vice-président de la banque américaine Chase Manhattan Bank et il ne lui aura fallu passer que quatre années sur les bancs de Westminster pour décrocher son premier portefeuille ministériel.

D’un tempérament réservé, le ministre de l’Intérieur sortant n’a jamais démontré de grandes qualités d’orateur, des traits de caractère qui tranchent avec le goût du spectacle et de la provocation que cultive Boris Johnson, le nouvel occupant du 10 Downing Street.

Interrogé il y a quelque temps sur sa conception du conservatisme par un adhérent du parti tory, Sajid Javid a répondu: “C’est le conservatisme qui m’a conduit où je suis”.

“Il permet d’avoir un solide socle de valeurs et c’est un tremplin pour la liberté et les opportunités.”

Ses nouvelles fonctions pourraient à terme elles aussi se transformer en tremplin, le poste de chancelier de l’Échiquier étant en Grande-Bretagne souvent considéré comme un marchepied vers le poste de Premier ministre.

Mais avant de se projeter dans un tel avenir, Sajid Javid aura une lourde tâche, celle de diriger les finances d’un pays qui s’apprête à quitter l’Union européenne, une sortie dont on ignore encore les modalités et qui pourrait fragiliser l’économie britannique, déjà menacée de sombrer en récession.

Cet ancien banquier devra aussi défendre la position de la City comme capitale européenne de la finance et désigner le futur gouverneur de la Banque d’Angleterre.

Tout eurosceptique qu’il fut, Sajid Javid n’en a pas moins voté en 2016 en faveur du maintien du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne et devra convaincre les partisans du Brexit qu’il n’entend pas entraver un processus que Boris Johnson a promis de mener à bien d’ici au 31 octobre. (Kylie MacLellan, Nicolas Delame pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below