July 24, 2019 / 6:15 PM / 3 months ago

Valeo-S1 en baisse avec le marché auto, mais objectifs confirmés

PARIS, 24 juillet (Reuters) - Valeo a publié mercredi des résultats semestriels en baisse sur un an à cause du ralentissement de la production automobile mondiale, mais a confirmé ses objectifs 2019 grâce aux mesures d’économies engagées pour y faire face.

L’équipementier automobile a fait état d’un chiffre d’affaires en recul de 1% à 9,78 milliards d’euros sur les six premiers mois de l’année, mais indiqué que son chiffre d’affaires première monte traduisait une surperformance de quatre points par rapport à la production automobile mondiale.

Le bénéfice opérationnel du groupe a chuté de 32% à 514 millions d’euros au premier semestre, donnant une marge de 5,3% contre 7,7% un an plus tôt. Par rapport au second semestre 2018, le résultat ressort en revanche en hausse de 15% et la marge en progression de 0,5 point.

Le bénéfice net, part du groupe, a baissé lui de près d’un tiers à 162 millions d’euros d’une année sur l’autre.

Malmené en Bourse l’an dernier après deux avertissements sur résultats imputables aux perturbations des normes WLTP sur la production en Europe et au coup d’arrêt des ventes en Chine, Valeo a confirmé à nouveau ses prévisions 2019, comme au premier trimestre.

“Malgré une baisse globale du marché de l’ordre de 4% en 2019, l’ensemble des actions lancées pour réduire structurellement nos coûts et nos investissements nous permet de confirmer notre objectif de marge opérationnelle”, a déclaré le PDG Jacques Aschenbroich, cité dans un communiqué. “Valeo confirme ainsi le renforcement de son positionnement stratégique sur les segments à forte croissance et le financement de sa politique de dividendes.”

Bien positionné pour tirer parti de la demande croissante en systèmes d’aides à la conduite et d’hybridation et répondre à la mode des éclairages LED, Valeo vise toujours une marge opérationnelle comprise entre 5,8% et 6,5% cette année, hors quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence, soit au moins 6,3% au second semestre.

Le programme d’économies annoncé en février, qui prévoit une réduction des coûts de plus de 100 millions d’euros et des investissements de plus de 100 millions d’euros également, se fera principalement sentir sur la deuxième moitié de l’année. Au cours d’une téléconférence, Jacques Aschenbroich a indiqué que l’impact en termes d’emplois se chiffrait en plusieurs milliers, notamment au niveau de la sous-traitance en R&D.

Valeo compte aussi profiter de la baisse du prix des matières premières observée au cours des derniers mois, a souligné le directeur financier, Robert Charvier, au cours d’une téléconférence avec les analystes.

Contrairement à l’équipementier français, l’allemand Continental vient d’avertir la semaine dernière sur ses résultats annuels, suivi mercredi par le constructeur germanique Daimler.

“On a souvent oublié que cela fait un an exactement que nous avions été les premiers, et les seuls probablement, à voir que le marché automobile était dans une phase où il y avait une rupture qui se présentait”, a ajouté Jacques Aschenbroich.

Il entrevoit des signes de stabilisation du marché automobile mondial au second semestre, mais juge prématuré d’évoquer les tendances pour 2020. (Gilles Guillaume, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below