July 24, 2019 / 1:15 PM / 4 months ago

Facebook payera une amende record de $5 mds pour atteinte à la vie privée

WASHINGTON, 24 juillet (Reuters) - Facebook va verser une amende record de cinq milliards de dollars (4,5 milliards d’euros) pour clore une enquête du gouvernement sur la protection de la vie privée, a annoncé mercredi la Commission fédérale du commerce (FTC) américaine.

La FTC, principale autorité en matière de concurrence aux Etats-Unis, a voté en faveur de cet arrangement à l’amiable par trois voix contre deux; ses membres démocrates ont jugé que l’accord, qui doit encore être validé par la justice, n’allait pas assez loin ou que l’amende n’était pas assez lourde.

“Alors qu’il n’a cesse de promettre à ses milliards d’utilisateurs dans le monde qu’ils seraient en mesure de contrôler la façon dont les données personnelles étaient partagées, Facebook a restreint les choix des consommateurs”, dit le président de la FTC Joe Simons, un républicain, dans un communiqué.

Rohit Chopra, commissaire démocrate de la FTC, estime que la pénalité revient à accorder l’immunité aux responsables de Facebook, à “ne fixer aucune restriction effective au modèle économique de Facebook” et “ne règle pas les problèmes de fond qui ont débouché sur ces infraction.”

Facebook a refusé de s’exprimer avant la publication de l’accord mais l’a fait par la suite.

La FTC reproche à Facebook d’avoir trompé des “dizaines de millions” d’internautes qui utilisent son application de reconnaissance faciale et d’avoir trompé les internautes sur l’utilisation qui serait faite de leur numéro de téléphone et sur une procédure d’authentification.

Dans le cadre de l’accord, Facebook va créer un comité indépendant sur la vie privée qui mettra fin au “contrôle illimité du PDG de Facebook Mark Zuckerberg sur les décisions touchant à la vie privée”.

Facebook a également accepté d’exercer un contrôle plus strict sur les applications de tierces parties.

Cet arrangement à l’amiable intervient au lendemain de l’annonce de l’ouverture une enquête antitrust pour déterminer si les grandes firmes des technologies numériques sont engagées dans des pratiques anticoncurrentielles. (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below