July 24, 2019 / 11:19 AM / in a month

LEAD 1-Dominic Cummings conseiller de Boris Johnson

LONDRES, 24 juillet (Reuters) - Dominic Cummings, l’un des artisans de la campagne victorieuse en faveur du Brexit en 2016, va devenir conseiller de Boris Johnson, le nouveau chef du Parti conservateur qui succède ce mercredi à Theresa May à la tête du gouvernement britannique, a-t-on appris de source informée.

Cette campagne pro-Brexit il y a trois ans a suscité bien des critiques et des interrogations, y compris au sein du Parti conservateur où plusieurs députés s’étaient inquiétés de la diffusion de fausses nouvelles.

A 47 ans, Dominic Cummings s’est attiré de nombreux ennemis, y compris dans le camp des partisans de la sortie de l’UE, en raison de ses manières brusques et de sa langue acérée.

Il a notamment été accusé d’utiliser des “techniques de propagande dignes de l’Union soviétique”.

Si sa nomination comme conseiller de Boris Johnson est confirmée, “ce sera une terrible erreur de jugement car c’est quelqu’un qui méprise le Parlement”, a estimé Sarah Wollaston, une ancienne députée conservatrice qui a rompu avec le parti.

Cummings a été reconnu coupable cette année d’outrage au Parlement pour avoir refusé de se présenter devant les députés dans le cadre d’une enquête sur “des informations erronées” lors du référendum. (Elizabeth Piper; Pierre Serisier et Guy Kerivel pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below