July 24, 2019 / 7:49 AM / a month ago

Europe/PMI-La croissance cale en juillet, perspectives moroses

(Actualisé avec la zone euro)

LONDRES, BERLIN/PARIS, 24 juillet (Reuters) - Principaux résultats provisoires des enquêtes Markit auprès des directeurs d’achat en Europe :

* ZONE EURO-LA CROISSANCE DU SECTEUR PRIVÉ MARQUE LE PAS

LONDRES - La croissance du secteur privé a marqué le pas en juillet dans la zone euro, sous le coup d’une contraction qui s’est accentuée dans le secteur manufacturier, et les indicateurs d’anticipation laissent prévoir une nouvelle détérioration en août, selon les résultats provisoires des enquêtes IHS Markit auprès des directeurs d’achat.

L’indice PMI composite, considéré comme un baromètre fiable de la croissance en zone euro, a reculé à 51,5 en version “flash” contre 52,2 en juin, se rapprochant ainsi de la barre de 50 qui sépare croissance et contraction.

Les économistes interrogés par Reuters l’attendaient en moyenne à 52,1.

“C’est un tableau assez sombre”, commente Chris Williamson, chef économiste chez IHS Markit. “Les gens disent s’attendre à des prochains mois plus difficiles compte tenu des inquiétudes géopolitiques, le Brexit devenant un souci croissant et les tensions commerciales qui augmentent aussi.”

L’enquête PMI suggère une croissance de 0,2%, voire de 0,1%, pour le trimestre en cours, soit bien moins que la prévision de 0,3% des économistes interrogés par Reuters, ajoute-t-il.

L’indice PMI manufacturier est tombé à 46,4, son plus bas niveau depuis décembre 2012, contre 47,6 en juin. Les économistes l’attendaient stable.

Le sous-indice qui mesure la production a reculé à 47,0, au plus bas depuis avril 2013, contre 48,5 en juin.

Dans les services, l’indice PMI s’est à peu près maintenu à 53,3, comme attendu par les économistes, contre 53,6 en juin.

“La divergence entre les deux secteurs est inhabituellement large. La question est de savoir combien de temps les services pourront continuer de croître alors que la contraction s’accentue dans le secteur manufacturier”, ajoute Chris Williamson.

Le sous-indice de la production future, qui mesure les anticipations des chefs d’entreprise, a fléchi à 58,5 contre 59,2, à son plus bas niveau depuis octobre 2014.

* LA RÉCESSION S’AGGRAVE DANS L’INDUSTRIE ALLEMANDE

BERLIN - La récession dans le secteur manufacturier allemand s’est accentuée en juillet avec une performance au plus bas depuis sept ans, selon les premiers résultats de l’enquête d’IHS Markit auprès des directeurs d’achat, suggérant une détérioration des perspectives de croissance de la première économie européenne.

L’indice PMI composite, qui intègre les secteurs manufacturier et des services comptant pour plus des deux tiers de l’activité économique allemande, a reculé à 51,4 en version “flash” contre 52,6 en juin.

Ce chiffre est au plus bas depuis mars et inférieur au consensus des économistes qui était à 52,3, tout en restant au-dessus de la barre de 50 à partir de laquelle il rend compte d’une croissance.

L’indice PMI du secteur manufacturier a baissé à 43,1, au plus bas depuis juillet 2012, contre 45,0 en juin, alors que celui des services n’a que légèrement reflué à 55,4 contre 55,8. Les économistes attendaient respectivement 45,2 et 55,3.

“La santé de l’industrie allemande est allée de mal en pis en juillet”, commente Phil Smith, économiste principal chez IHS Markit, en notant une accélération de la baisse des commandes à l’export.

“L’industrie automobile est le secteur qui subit les pressions les plus fortes”, ajoute Chris Williamson, économiste chez IHS Markit, en citant les tensions commerciales internationales, les incertitudes autour du Brexit et une moindre demande pour les voitures allemandes à l’étranger.

Les résultats de l’enquête, s’ajoutant à d’autres données, pointent vers une légère contraction du produit intérieur brut au deuxième et au troisième trimestres, soit la définition d’une récession technique, ajoute-t-il.

La contagion à d’autres secteurs de l’économie reste toutefois limitée, grâce à la vigueur du marché du travail et de la consommation des ménages. “Le secteur des services reste résilient, ce qui est encourageant”, observe Chris Williamson.

Le gouvernement allemand prévoit une croissance limitée à 0,5% cette année avant un rebond attendu à 1,5% en 2020.

* FRANCE-LA CROISSANCE RALENTIT DANS LE SECTEUR PRIVÉ

PARIS - La croissance de l’activité a ralenti ce mois-ci en France dans le secteur privé, tout particulièrement dans l’industrie manufacturière où son rythme a stagné sous l’impact d’une baisse des commandes à l’export, selon les indices provisoires publiés mercredi par IHS Markit.

L’indice PMI du secteur manufacturier s’est établi à 50,0 en première estimation “flash” pour le mois en cours, revenant juste sur le seuil qui sépare croissance et contraction de l’activité. Il ressort nettement en dessous des attentes des économistes interrogés par Reuters, qui voyaient l’indice baisser légèrement à 51,6 après 51,9 en juin.

A 52,2, l’indice des services est lui aussi inférieur aux attentes (52,6) et recule de 0,7 point par rapport à mai.

L’indice PMI composite, qui associe des éléments des indices des deux secteurs, est en baisse à 51,7, après 52,7 un mois plus tôt.

Le rebond des nouvelles commandes amorcé en avril s’est prolongé ce mois-ci mais uniquement pour les services et dans une proportion moindre que le mois dernier.

Elles sont retombées en territoire négatif s’agissant du secteur manufacturier, tirées à la baisse par l’export.

La composante emploi de l’industrie, qui restait sur six mois de croissance, accuse une légère contraction alors que celle ses services enregistre une nouvelle hausse, à un rythme même légèrement plus prononcé qu’en juin.

Les dirigeants d’entreprise interrogés par Markit sont toujours optimistes sur leurs perspectives d’activité pour l’année à venir et ce dans une proportion plus importante qu’un mois plus tôt. (Jonathan Cable à Londres, Michael Nienaber à Berlin et Yann Le Guernigou à Paris, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below