July 12, 2019 / 3:51 PM / a month ago

Avec sa restructuration, Deutsche Bank va se recentrer sur l'Europe

LONDRES/HONG KONG, 12 juillet (Reuters) - Deutsche Bank va recentrer son activité sur les marchés actions (ECM, equity capital markets) sur l’Europe, et plus particulièrement en Allemagne, aux dépens des Etats-Unis où elle réduit la voilure, et de l’Asie, dont elle se retire en grande partie, ont rapporté des sources bancaires à Reuters.

La première banque allemande a annoncé le 7 juillet qu’elle conserverait une activité ECM “ciblée” dans le cadre d’une restructuration, qui lui coûtera 7,4 milliards d’euros et sonne pratiquement le glas de ses ambitions à Wall Street.

Cette “réinvention”, qui passe par la suppression de 18.000 postes d’ici 2022, implique également le renoncement à ses activités sur les marchés actions, la réduction de ses opérations dans la banque d’investissement et sur le marché obligataire.

Le projet de Deutsche Bank de réduire ses activités sur les marchés actions, consistant entre autres à lever des fonds pour les entreprises par le biais d’introductions en Bourse et de placements privés, a amené certains banquiers à s’interroger sur la manière dont elle peut encore faire face à la concurrence.

Cette activité est déjà sous pression. Au premier semestre 2019, Deutsche Bank occupait le 13e rang du classement pour les opérations sur les marchés mondiaux des capitaux propres, alors qu’elle pointait à la neuvième place il y a un an, selon les données de Refinitiv.

Mais sur son marché intérieur, Deutsche Bank occupait, en 2018 la troisième place pour les commissions, bien loin derrière ses concurrentes américaines, JPMorgan et Goldman Sachs , selon ces données.

Ces classements peuvent être volatiles, étant donné que le volume des introductions en Bourse fluctue souvent d’une année sur l’autre.

PLUS DE RÔLE MAJEUR DANS LES IPO ?

Toutefois, l’activité ECM de Deutsche Bank ne représentait que 3% du produit net bancaire de la banque d’investissement l’année dernière et des sources estiment que sa baisse n’affectera pas le bénéfice net.

Deutsche Bank a déjà supprimé un certain nombre de postes dans le secteur en Asie, en Europe et aux Etats-Unis depuis que son président du directoire, Christian Sewing, a annoncé la restructuration.

Le groupe, qui emploie près de 91.500 personnes dans le monde, a immédiatement commencé lundi à licencier des équipes entières en Asie et annoncé le départ de Jason Cox, le patron de sa division marchés actions en Asie-Pacifique. De Sydney à New York en passant par Londres, des employés ont été convoqués par leur direction pour apprendre qu’ils étaient limogés.

“La très petite équipe sur les marchés actions que nous conserverons au niveau mondial après cette réorganisation signifiera que nous ne tiendrons pas de rôles majeurs dans des introductions en Bourse”, relève un banquier d’investissement de Deutsche Bank en Asie.

“Donc, si une société londonienne ou une licorne chinoise cherchait à entrer en Bourse, elle ne penserait pas à nous”, estime-t-il, ajoutant que la banque pourrait toujours prétendre à des interventions mineures dans certaines opérations.

Aux Etats-Unis, Deutsche Bank continuera de travailler dans les secteurs qu’elle juge stratégiques, a déclaré une source proche de la banque. (Clara Denina et Sumeet Chatterjee, avec Joshua Franklin et David French Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Marc Joanny)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below