July 12, 2019 / 9:51 AM / a month ago

LEAD 1-Thomas Cook s'effondre en Bourse, Fosun va prendre la main

* Thomas Cook va céder le contrôle de ses activités de voyagiste

* Fosun prendrait aussi une part minoritaire dans l’aérien

* Une recapitalisation de £750 mlns proposée

* Fosun n’a pas indiqué le montant de sa participation

* Le titre Thomas Cook plonge de près de 50% (Actualisé avec cours de Bourse et contexte)

par Donny Kwok et Paul Sandle

LONDRES/HONG KONG, 12 juillet (Reuters) - Le chinois Fosun Tourism Group est en discussions avancées pour participer à une injection de capital de 750 millions de livres (835 millions d’euros) dans Thomas Cook qui lui permettrait de prendre le contrôle des activités de voyagiste du groupe britannique.

A la Bourse de Londres, l’action Thomas Cook s’effondre de 47,27% à 7 pence vers 09h25 GMT après avoir touché un creux historique à 6,25 pence en réaction à ce projet annoncé vendredi, qui constituerait l’une des plus importantes acquisitions d’une entreprise britannique par un groupe chinois.

Outre cette prise de contrôle du coeur de métier du plus ancien voyagiste au monde, Fosun Tourism, déjà propriétaire du Club Med, prendrait aussi une participation minoritaire significative dans les activités de transport aérien de Thomas Cook.

Le voyagiste britannique, créé il y a 178 ans, est en difficultés financières en raison du tassement de la demande pour ses forfaits de vacances et d’un endettement élevé. Sa situation a été aggravée l’an dernier par un été particulièrement chaud en Europe, qui a pesé sur les réservations de voyages vers des destinations habituellement plus ensoleillées.

D’autres voyagistes sont également confrontés à des difficultés. Le groupe anglo-allemand TUI a fait état en mai d’une perte courante de 300,6 millions d’euros au titre de son premier semestre, en raison de surcapacités en Espagne et de l’immobilisation de ses Boeing 737 MAX à la suite de deux catastrophes aériennes.

“UNE SOLUTION PRAGMATIQUE”

Outre l’injection d’argent frais par Fosun, qui est déjà le premier actionnaire de Thomas Cook avec une participation de 18%, cette recapitalisation passera par une conversion de titres de dette en actions et entraînera une dilution significative de la participation des actionnaires actuels, a dit le groupe britannique.

“Après avoir évalué un large éventail d’options pour réduire notre dette et placer nos finances sur un socle plus solide (...) le conseil d’administration a décidé de mettre en place un plan de recapitalisation de nos activités”, a dit Peter Fankhauser, directeur général de Thomas Cook, cité dans un communiqué.

“Même si aucun d’entre nous ne souhaitait cette issue pour nos actionnaires, cette proposition est une solution pragmatique et responsable”, ajoute-t-il.

Cette injection de fonds sera suffisante pour permettre à Thomas Cook de poursuivre ses activités durant la prochaine saison hivernale et lui fournira davantage de latitude pour investir, a déclaré le groupe.

Ni Thomas Cook ni Fosun n’ont précisé le montant de la contribution du groupe chinois.

Le groupe britannique, qui a mis en vente ses actifs dans l’aérien, notamment sa compagnie aérienne allemande Condor, a déclaré que le processus de vente de cette activité était désormais gelé, afin de se concentrer sur son refinancement.

“Il est trop tôt pour spéculer sur ce qu’il adviendra de l’examen des actifs dans l’aérien”, a déclaré Peter Fankhauser.

Thomas Cook a émis plusieurs avertissements sur ses résultats depuis 2018 en raison de la faiblesse de la demande qui l’a poussé à multiplier les promotions.

Le groupe a dégagé l’an dernier un chiffre d’affaires de 7,4 milliards de livres et comptait 11 millions de clients pour son activité de tour opérateur. Son activité dans le transport aérien, à forte marge, a réalisé un chiffre d’affaires de 3,5 milliards de livres.

Thomas Cook a dit vendredi que ses réservations pour l’activité de tour opérateur étaient en baisse de 9% tandis que celles dans le transport aérien étaient en repli de 3%, ce qui devrait se traduire par un recul du bénéfice d’exploitation au deuxième semestre.

Donny Kwok à Hong Kong et Pushkala Aripaka à Bengaluru; avec Philip George et Sathvik N à Bangalore; Paul Sandle et Georgina Prodhan à Londres Bertrand Boucey et Claude Chendjou pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below