July 10, 2019 / 6:23 PM / 3 months ago

Beaucoup ont jugé une baisse de taux adaptée-minutes Fed

WASHINGTON, 10 juillet (Reuters) - Nombre de banquiers centraux de la Réserve fédérale (Fed) ont estimé, lors de la réunion de politique monétaire des 18 et 19 juin, que des mesures de soutien se justifieraient bientôt si les risques affectant l’économie américaine ne se relâchaient pas et plusieurs autres ont émis une opinion allant dans ce sens, suivant le compte rendu de ladite réunion.

Plusieurs membres de la Fed ont dit que les taux devraient baisser pour “amortir les effets” des conflits commerciaux où sont engagés les Etats-Unis et raviver une inflation qui n’arrive pas à atteindre l’objectif de 2% de la banque centrale, lit-on dans les minutes publiées mercredi.

Tout le monde n’était pas convaincu.

Certains de leurs collègues ont jugé qu’il n’y avait pas encore lieu de relever les taux d’intérêt et qu’il valait mieux recueillir davantage d’informations avant de renouer avec une politique monétaire plus accommodante que le président Donald Trump appelle de ses voeux et que les marchés tiennent à présent quasiment pour acquise.

Lors de cette réunion, la Fed avait laissé inchangé l’objectif d’un taux des Fed funds dans la fourchette de 2,25% à 2,5% mais avait renoncé à être “patiente” avant de modifier les taux directeurs.

Seuls quelques participants estimaient qu’une baisse des taux immédiate était nécessaire mais tous les banquiers centraux ont “convenu globalement” que les risques baissiers pour l’économie “avaient crû sensiblement”.

Après cette réunion, la Chine et les Etats-Unis ont décidé de reprendre langue sur le dossier commercial mais le président de la Fed Jerome Powell a dit récemment que les incertitudes afférentes aux questions commerciales risquaient encore d’affecter le sentiment des entreprises et donc leurs investissements, ce qui pourrait justifier des mesures.

Les banquiers centraux ont débattu en outre des avantages et des inconvénients d’éventuels nouveaux outils de maîtrise des taux d’intérêt.

Une nouvelle facilité de refinancement a été évoquée, par laquelle les établissements financiers pourraient échanger des obligations d’Etat contre des réserves déposées auprès de la banque centrale, mais aucune décision n’a été prise.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below