July 5, 2019 / 12:56 PM / a month ago

USA-Le marché du travail rebondit fortement en juin, pas les salaires

WASHINGTON, 5 juillet (Reuters) - La croissance de l’emploi aux Etats-Unis a fortement rebondi en juin mais une hausse modérée des salaires et d’autres signes de ralentissement de l’économie pourraient continuer à encourager la Réserve fédérale à abaisser les taux d’intérêt ce mois-ci.

Le département du Travail a fait état vendredi de 224.000 créations de postes non-agricoles le mois dernier, alors que la médiane des prévisions des économistes interrogés par Reuters en prévoyait 160.000, les estimations s’échelonnant entre 89.000 et 217.000.

Ce chiffre repasse au-dessus du seuil des 100.000 créations d’emplois mensuelles jugées nécessaires pour absorber la croissance de la population en âge de travailler.

Le chiffre de mai a en outre été révisé en baisse, à 72.000 contre 75.000 annoncé initialement.

Le seul secteur manufacturier, le plus exposé à l’impact des tensions commerciales actuelles entre les Etats-Unis d’une part, la Chine et le Mexique d’autre part, a créé 17.000 emplois en juin, après seulement 3.000 en mai. Les créations totales du secteur privé ont atteint 191.000 contre 83.000 en mai.

Le taux de chômage, calculé sur la base d’une enquête distincte de celle permettant de mesurer l’évolution de l’emploi, a augmenté à 3,7% avec l’arrivée de nouveaux chercheurs d’emploi, contre 3,6% attendu par les économistes.

La hausse du salaire horaire moyen a ralenti, à six cents, soit 0,2%, en juin, contre +0,3% en avril, et sa progression sur un an est restée à 3,1%. Le marché tablait sur une hausse de 0,3% d’un mois sur l’autre et de 3,2% en rythme annuel.

Sur les marchés, le rendement des Treasuries à 10 ans a augmenté ses gains après la statistique, prenant plus de cinq points de base autour de 2,013% vers 12h45 GMT.

Le dollar accentuait également sa progression et prenait plus de 0,3% face un panier de devises de référence, faisant retomber l’euro sous la barre de 1,125.

Les futures sur indices à Wall Street ont creusé leurs pertes.

Tableau (Lucia Mutikani, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below