July 3, 2019 / 5:02 AM / 2 months ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 05H00 GMT (03/07)

UE-LE CONSEIL CHOISIT VON DER LEYEN, MICHEL, BORRELL ET LAGARDE

BRUXELLES - Après trois jours d’âpres discussions, qui ont révélé l’étendue de leurs divergences, les chefs d’Etat et de gouvernement européens se sont entendus mardi pour proposer les candidatures de Christine Lagarde à la présidence de la Banque centrale européenne (BCE) et d’Ursula von der Leyen à la présidence de la Commission.

Ils ont en outre choisi d’attribuer la présidence du Conseil au Premier ministre belge, le libéral Charles Michel, et le poste de Haut représentant aux Affaires étrangères au chef de la diplomatie espagnole Josep Borrell, membre du Parti socialiste.

Après avoir déploré l’échec de la veille, le président français Emmanuel Macron a vanté une conclusion “positive et consensuelle” et le choix de “quatre personnalités qui se sont toujours illustrées par leur engagement extrêmement fort en faveur de l’Europe”.

“C’est fait”, s’est félicité le chef du gouvernement Luxembourgeois Xavier Bettel, qui a été le premier à lever le voile sur ce nouvel “attelage”, au terme d’un sommet houleux.

La désignation de deux femmes aux postes clés, ce qui est inédit, pourrait atténuer la frustration suscitée par ces négociations tendues.

—-

NUCLÉAIRE IRANIEN-LES EUROPÉENS “EXTRÊMEMENT PRÉOCCUPÉS”

BERLIN - Les ministres des affaires étrangères de la France, de l’Allemagne, du Royaume-Uni et la haute représentante de l’Union européenne ont regretté mardi que l’Iran ait dépassé la limite d’uranium faiblement fixée par l’accord international sur son programme nucléaire.

“Nous sommes extrêmement préoccupés par l’annonce de l’Iran au sujet du dépassement de la limite de son stock d’uranium faiblement enrichi autorisée par le Plan d’action global commun (PAGC). L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a confirmé cette information”, disent-ils dans un communiqué conjoint.

“Nous avons été clairs et constants : notre engagement en faveur de l’accord nucléaire dépend de son plein respect par l’Iran. Nous regrettons cette décision de l’Iran, qui remet en question un instrument essentiel de la lutte contre la prolifération nucléaire.

“Nous appelons l’Iran à revenir sur cette décision et à s’abstenir de toute mesure supplémentaire qui remette en cause l’accord nucléaire. Nous examinons de manière urgente les prochaines étapes, dans le cadre des dispositions du PAGC et en étroite coordination avec les autres participants”, ajoutent-ils.

—-

ITALIE-L’ASSIGNATION À RÉSIDENCE DE LA CAPITAINE DU SEA-WATCH LEVÉE

AGRIGENTE, Italie - Un tribunal d’Agrigente, en Sicile, a levé mardi l’assignation à résidence de Carola Rackete, capitaine du navire de l’ONG allemande Sea-Watch, arrêtée ce week-end à Lampedusa après avoir accosté de force à Lampedusa avec 41 migrants secourus au large de la Libye.

La juge Alessandra Vella a non seulement estimé qu’elle n’avait violé aucune loi, mais qu’elle avait accompli son devoir de protection de la vie humaine.

Sa décision a suscité l’indignation de Matteo Salvini, ministre italien de l’Intérieur et chef de la Ligue, mouvement d’extrême droite, qui a interdit aux organisations de secours aux migrants d’accoster dans les ports italiens.

“Je suis indigné, dégoûté, mais je n’abandonnerai pas”, promet-il dans un communiqué. “Nous rétablirons coûte que coûte l’honneur, la fierté, le bien-être, l’espoir et la dignité en Italie”, poursuit-il.

—-

UN INCENDIE FAIT 14 MORTS À BORD D’UN SOUS-MARIN RUSSE

MOSCOU - Quatorze marins russes ont trouvé la mort lundi à bord d’un sous-marin où un incendie s’est déclaré, a rapporté mardi le ministère russe de la Défense.

Selon une source militaire citée par le groupe médiatique russe RBC, il s’agit d’un submersible à propulsion nucléaire. L’information n’a pas été confirmée.

L’incident est d’une gravité sans précédent pour la marine russe depuis le naufrage du Koursk, un sous-marin à propulsion nucléaire, qui a fait 118 morts en août 2000.

—-

UN RAID AÉRIEN SUR UN CENTRE DE MIGRANTS FAIT 40 MORTS

TRIPOLI - Un raid aérien a touché mardi soir un centre de détention de migrants dans la banlieue de Tripoli, la capitale libyenne, faisant 40 morts et 80 blessés, a annoncé un responsable médical.

Il s’agit du bilan le plus meurtrier pour une frappe aérienne depuis le début de l’offensive lancée il y a trois mois par l’Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar, qui contrôle l’est de la Libye, pour s’emparer de Tripoli.

Malek Mersek, porte-parole des services médicaux d’urgence, a déclaré que 40 personnes avaient été tuées après la frappe sur le centre de détention de migrants de Tajoura, situé à proximité d’un camp militaire.

Le gouvernement d’union nationale basé à Tripoli (GNA), reconnu par l’Onu, dit dans un communiqué que des dizaines de personnes ont été tuées et blessées lors d’une frappe aérienne imputée au “criminel de guerre Khalifa Haftar”.

La Libye est le principal point de départ des migrants d’Afrique et des pays arabes, qui tentent de rejoindre l’Italie par la mer. Des milliers d’entre eux sont détenus dans des centres de détention géré par les autorités libyennes, dans des conditions souvent inhumaines selon les groupes de défense des droits de l’homme et l’Onu.

Tajoura, à l’est du centre de Tripoli, abrite plusieurs camps militaires des forces alliées au GNA, qui sont les cibles de frappes aériennes depuis des semaines. L’Armée nationale libyenne a nié avoir touché le centre de détention de migrants lors du raid aérien, affirmant que des milices alliées à Tripoli l’avaient bombardé après une frappe de précision menée par l’ANL contre un camp militaire.

—-

DES URGENTISTES S’INJECTENT DE L’INSULINE POUR FAIRE PLIER LE GOUVERNEMENT

PARIS - Une dizaine d’urgentistes se sont injectés symboliquement mardi de l’insuline, un geste pouvant mener à la mort, pour tenter de convaincre le gouvernement de répondre à leurs revendications de hausse des salaires et des effectifs.

Une dizaine d’urgentistes avaient prévu de procéder à des injections toutes les cinq minutes, de façon à faire baisser drastiquement leur taux de sucre dans le sang, tant que le ministère la Santé, à proximité duquel ils menaient leur action, n’aura pas satisfait leurs revendications.

Ils ont procédé à cinq injections mais leur action a été interrompue par les forces de l’ordre qui les ont interpellés, a constaté Reuters. A forte dose, l’insuline peut tuer mais le personnel médical qui a pris en charge les urgentistes sur place a déclaré, après un test, que les doses étaient minimes.

Parmi les volontaires, Ines Gay, infirmière de 28 ans à l’hôpital de Lariboisière, à Paris, fait partie de l’équipe de nuit qui avait retrouvé une patiente morte sur un brancard dans la salle d’attente de son service, en janvier dernier, faute d’avoir pu consulter un médecin à temps.

—-

LE CAS CONFORAMA, SYMBOLE DES MUES DANS LE COMMERCE-PANNIER-RUNACHER

PARIS - L’annonce de 1.900 suppressions d’emplois à Conforama illustre une transformation profonde du commerce traditionnel, a estimé mardi la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher.

La chaîne de distribution de meubles bon marché, de décoration et d’électroménager, propriété du groupe sud-africain Steinhoff, va fermer 42 de ses 235 magasins en France, au moment où le géant du commerce en ligne Amazon annonce la création de 1.800 emplois dans l’Hexagone.

“Les magasins traditionnels font face effectivement à une transformation très profonde”, a déclaré Agnès Pannier-Runacher à Sud-Radio. “Et c’est vrai que la coïncidence des deux chiffres, 1.800 recrutements chez Amazon, 1.900 suppressions d’emplois chez Conforama, montre bien cette transformation.”

Elle a cependant fait valoir que la situation de Conforama et de ses 14.000 salariés, dont 9.000 salariés français, était “particulière”.

—-

AMAZON PRÉVOIT DE CRÉER 1.800 EMPLOIS EN FRANCE EN 2019

PARIS - Amazon prévoit de créer 1.800 emplois en 2019 en France, son troisième marché en Europe après le Royaume-Uni et l’Allemagne, ce qui portera ses effectifs à plus de 9.300 personnes employées dans l’Hexagone d’ici à la fin de l’année. Les postes créés seront répartis sur l’ensemble des vingt sites d’Amazon en France, incluant un réseau de six centres de distribution dont le site de Bretigny-sur-Orge qui sera ouvert cet été, précise mardi le géant américain du e-commerce dans un communiqué.

—-

TRUMP ANNONCE SES CANDIDATS POUR LES DEUX POSTES VACANTS À LA FED

WASHINGTON - Donald Trump a annoncé mardi les noms des candidats retenus pour occuper les deux postes vacants au sein du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Sur Twitter, le président américain dit qu’il a l’intention de nommer Christopher Waller, vice-président exécutif à la Réserve fédérale américaine de Saint-Louis (Missouri), et Judy Shelton, actuellement à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.

Les deux candidats doivent d’abord être confirmés par le Sénat.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below