July 2, 2019 / 9:31 AM / 3 months ago

Les rendements italiens baissent avec la BCE et la détente sur le budget

LONDRES, 2 juillet (Reuters) - Les rendements de la dette italienne étaient en nette baisse mardi matin et touchaient des planchers de plus d’un an, le marché obligataire profitant à plein d’une certaine détente entre Rome et Bruxelles sur le budget de l’Italie et des espoirs de voir la Banque centrale européenne (BCE) rendre sa politique plus accommodante.

Ce mouvement est également observé sur d’autres marchés obligataires de la zone euro cette semaine, après le tir groupé de plusieurs membres de la banque centrale qui ont dit lundi que l’inflation de la zone euro restait intolérablement basse et que la BCE assouplirait encore sa politique monétaire si nécessaire pour la redresser.

L’Italie a en outre abaissé lundi son objectif de déficit budgétaire de 2019 pour tenter d’échapper à une procédure disciplinaire de l’Union européenne, affirmant que ses nouveaux objectifs s’inscrivaient largement dans les limites fixées par l’UE.

Le rendement de l’emprunt italien à 10 ans a cédé sept points de base (pdb) à 1,857%, au plus bas depuis mai 2018, soit avant la formation du gouvernement de coalition composé de la Ligue et du Mouvement 5 Etoiles.

Globalement, les rendements italiens cèdent de 6 à 9 pdb sur l’ensemble des échéances.

L’écart de rendement entre les emprunts italien et allemand à 10 ans est le plus faible depuis septembre 2018, époque où le torchon brûlait entre Rome et Bruxelles sur le dossier budgétaire.

“Le mouvement est en partie porté par le recul massif et généralisé des rendements (de la zone euro) dû aux anticipations d’une politique monétaire de la BCE très généreuse”, dit Christian Lenk, stratège taux de DZ Bank.

“En plus, on croit de plus en plus à un accord sur le budget et on a aussi le sentiment que la Commission européenne a été moins sévère que prévu vis-à-vis de l’Italie”, ajoute-t-il, faisant référence au fait que l’exécutif européen s’est abstenu d’imposer des sanctions sur le champ à l’Italie pour être revenue sur ses engagements budgétaires.

Christian Lenk affirme cependant qu’il ne partage pas l’optimisme du marché et que Rome et Bruxelles s’affronteront à nouveau cet automne, lorsque l’Italie compilera son budget de 2020, ce qui est susceptible d’affecter sa dette.

Ailleurs en zone euro, le rendement du 10 ans allemand a brièvement touché un plus bas record de -0,365% mais il était pratiquement inchangé sur la journée.

Les équivalents espagnol et portugais ont touché des planchers historiques de 0,326% et 0,402% respectivement.

Le marché monétaire de la zone euro évalue à présent à 50% environ la probabilité d’une baisse de taux de 10 points de base (pdb) par la BCE ce mois-ci contre 40% la semaine dernière. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below