June 21, 2019 / 7:51 AM / in 6 months

Europe/PMI-Légère accélération de l'activité en juin en zone euro

BERLIN/PARIS/LONDRES, 21 juin (Reuters) - Principaux résultats provisoires des enquêtes Markit auprès des directeurs d’achat en Europe :

* ZONE EURO - LA CROISSANCE DU PRIVÉ SE REDRESSE MAIS RESTE FAIBLE

LONDRES - Les entreprises de la zone euro ont donné un modeste coup d’accélérateur en juin mais leur optimisme est au plus bas depuis près de cinq ans, conséquence du ralentissement économique mondial et de la multiplication des conflits commerciaux.

L’indice des directeurs d’achats (PMI) IHS Markit composite ressort à 52,1 en juin en version flash contre 51,8 en mai et un consensus le donnant à 51,8. Cet indice, qui regroupe les secteurs secondaire et tertiaire, est au plus haut depuis novembre.

“Le fait qu’il aille dans la bonne direction est une bonne chose mais il faut bien voir que la croissance du PIB dépasse à peine 0,2%. Et cette croissance n’est pas équilibrée: le secteur manufacturier est encore en récession et nous dépendons du secteur des services”, note Chris Williamson, chef économiste d’IHS Markit.

Le rythme de croissance qu’il évoque est inférieur à celui de 0,3% qui ressortait d’une enquête Reuters auprès d’économistes publiée le mois dernier.

L’activité dans les services a un peu progressé avec un indice PMI de 53,4 en juin contre 52,9 en mai, supérieur au consensus qui le donnait inchangé.

En revanche, l’activité manufacturière a subi sa cinquième contraction consécutive avec un indice PMI de 47,8 - bien en deçà de la barre des 50 qui sépare contraction et croissance - contre 47,7 en mai et un consensus le donnant à 48,0.

Le sous-indice mesurant la production, qui entre dans la composition de l’indice PMI composite, a fléchi à 48,8 contre 48,9.

La demande a diminué pour le neuvième mois d’affilée et les entreprises épuisent leurs commandes en souffrance depuis septembre pour rester actives. Le sous-indice des commandes nouvelles est resté stable à 46,6.

Dans les services, les entreprises ont à peine augmenté leurs effectifs en juin et le sous-indice de l’emploi a reculé à 53,8 contre 54,0.

La composante de la production future du PMI composite s’est retrouvée en juin au plus bas depuis octobre 2014, à 58,7 contre 59,8 en mai.

“Il y a beaucoup de raison d’être inquiet: le ralentissement de l’économie, à la fois mondiale et intérieure, les conflits commerciaux, une demande mondiale atone et des risques géopolitiques toujours plus grands.”

* ALLEMAGNE - LE TASSEMENT DE L’INDUSTRIE S’ATTÉNUE ET LES SERVICES CONTINUENT DE CROÎTRE

BERLIN - L’activité s’est redressée dans les services et l’industrie en juin en Allemagne, suggérant une stabilisation à un rythme modéré de la croissance de la première économie européenne.

L’indice des directeurs d’achats (PMI) IHS Markit des services ressort à 55,6 en version flash en juin, un plus haut de deux mois, contre 55,4 en mai; son équivalent pour l’industrie a inscrit un pic de quatre mois de 45,4 contre 44,3 en mai, attestant plutôt d’un ralentissement de la contraction de l’activité que d’une réelle reprise.

La production ayant diminué pour le cinquième mois d’affilée, l’indice manufacturier reste en deçà de la barre des 50 qui sépare contraction et croissance de l’activité.

L’indice PMI composite, qui regroupe les secteurs secondaire et tertiaire, est inchangé à 52,6 en juin.

“La croissance du secteur des services reste supérieure à la tendance et quoique le tassement du secteur manufacturier ait persisté en juin, il semble que le pire soit passé”, dit Trevor Balchin, économiste d’IHS Markit.

Les trois indices PMI ont battu le consensus.

Après une croissance modeste de 0,4% au premier trimestre, Berlin a ramené sa prévision de croissance annuelle à 0,5%.

Chris Williamson, économiste de Markit, anticipe une croissance de 0,2% à 0,3% au deuxième trimestre, ajoutant que le secteur manufacturier n’a pas encore forcément touché son plancher.

“Mais le secteur des services reste un véritable moteur de la croissance allemande et il continuera à l’être à mon avis”, dit-il.

* FRANCE-ACCÉLÉRATION DE L’ACTIVITÉ DANS LE PRIVÉ-IHS MARKIT

PARIS - La croissance de l’activité a accéléré en juin dans le secteur privé, aussi bien dans l’industrie manufacturière que dans les services, à la faveur notamment d’un redémarrage des nouvelles commandes à l’export, selon les indices provisoires publiés vendredi par IHS Markit.

L’indice PMI du secteur manufacturier s’est établi à 52,0 en estimation “flash” pour le mois en cours, un plus haut depuis neuf mois, alors que les économistes interrogés par Reuters l’anticipaient quasiment inchangé à 50,7 (après 50,6 en mai).

A 53,1, l’indice des services affiche de son côté son meilleur niveau depuis novembre et ressort lui aussi nettement au-dessus des attentes des économistes et de sa performance de mai, toutes deux à 51,5.

L’indice PMI composite, qui associe des éléments des indices des deux secteurs, revient à 52,9, là encore un plus haut de sept mois, après 51,2 en mai.

Le rebond des nouvelles commandes amorcé en avril s’est accentué ce mois-ci en s’étendant à l’export, qui restait sur sept mois de contraction globale.

Les commandes étrangères renouent ainsi avec un rythme ce croissance qui se situe au plus haut depuis avril 2018 pour le secteur manufacturier et décembre 2017 pour les services.

La composante emploi des deux secteurs est en croissance et enregistre des plus hauts de 11 mois pour l’industrie et six mois pour les services.

Les dirigeants d’entreprise interrogés par Markit sont toujours optimistes sur leurs perspectives d’activité pour l’année à venir mais dans une proportion moindre que ces derniers mois.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below