June 17, 2019 / 9:59 AM / 6 months ago

Huawei dit avoir sous-estimé l'impact des sanctions américaines

* Voit ses ventes baisser à $100 mds en 2019 et 2020

* Rebond de l’activité attendu en 2021

* La volonté des USA de “briser” Huawei plus forte que prévu

par Sijia Jiang

HONG KONG, 17 juin (Reuters) - Huawei Technologies va pâtir davantage que prévu des sanctions américaines, le géant des télécoms chinois anticipant désormais une légère baisse de son chiffre d’affaires cette année, à environ 100 milliards de dollars (87,8 milliards d’euros), contre un objectif initial de 125 milliards, a déclaré lundi Ren Zhengfei, le fondateur et directeur général du groupe.

C’est la première fois que Huawei évalue l’impact de la décision de Washington qui l’empêche de se fournir en composants et technologies d’origine américaine. Jusqu’ici Huawei en minimisait les conséquences, affirmant que le groupe était autosuffisant sur le plan technologique.

Huawei, qui voit également ses ventes s’établir à 100 milliards de dollars en 2020 avant une reprise l’année d’après, a enregistré l’an dernier un chiffre d’affaires de 721,2 milliards de yuans (92,9 milliards d’euros).

Le groupe n’avait pas prévu que la volonté des Etats-Unis de “briser” la société serait “aussi forte et systématique”, a déclaré Ren Zhengfei dans un discours prononcé au siège de la société à Shenzhen.

Les Etats-Unis ont placé le 16 mai Huawei sur une liste noire, arguant que Pékin pourrait se servir du premier équipementier télécoms et deuxième fabricant mondial de smartphones à des fins d’espionnage, des accusations que ce dernier rejette.

Ces sanctions empêchent Huawei de travailler notamment avec Alphabet, la maison mère de Google, dont le système d’exploitation Android équipe la plupart des smartphones, y compris ceux du groupe chinois.

Ces sanctions limitent aussi les relations de Huawei avec le concepteur britannique de semi-conducteurs ARM (groupe Softbank ), dont l’architecture des puces est utilisée dans la quasi totalité des téléphones vendus dans le monde.

BAISSE DE 40% DES LIVRAISONS

Les livraisons à l’international de smartphones de Huawei vont chuter de 40%, a calculé Ren Zhengfei, sans préciser sur quelle période. Bloomberg a rapporté dimanche que le géant chinois se préparait à une baisse de 40 à 60% de ses livraisons de smartphones à l’étranger.

“Nous ne nous attendions pas à ce qu’ils nous attaquent sur autant d’aspects”, a déclaré Ren Zhengfei, ajoutant cependant qu’il anticipe une reprise de l’activité en 2021.

“Nous ne pouvons pas nous approvisionner en composants, ne pouvons pas participer à de nombreuses organisations internationales, ne pouvons pas travailler en étroite collaboration avec de nombreuses universités, ne pouvons rien utiliser comportant des composants américains et ne pouvons même pas établir de connexion avec des réseaux utilisant de tels composants”, a-t-il énuméré.

Huawei ne réduira pas ses dépenses en recherche et développement (R&D) et ne procédera pas à des licenciements massifs en dépit de cet impact, a cependant ajouté Ren Zhengfei. (Sijia Jiang à Hong Kong et Brenda Goh à Shanghai Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below